PESHĀWAR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Capitale de la province de la frontière du nord-ouest au Pakistan et centre administratif des zones tribales voisines, Peshāwar est située à l'ouest de la Bara, un affluent de la rivière Kābul, près de la passe de Khyber, dans une plaine largement irriguée où sont cultivés le blé, le maïs, la canne à sucre, l'orge, le coton et les fruits (pommes, poires, pêches, grenades et coings). Jadis capitale de l'ancien royaume du Gandhāra, la ville, pourvue d'une riche histoire, reçut plusieurs noms : Paraṣawara ou Puruṣapura (siège de Purus) et Begrām. Kaniṣka en fit, au ier siècle, la capitale de l'empire kuṣāna. Le nom actuel de Peshāwar, « ville frontière », aurait été donné à la ville par l'empereur moghol de l'Inde, Akbar (1556-1605).

Pakistan : carte administrative

Pakistan : carte administrative

carte

Carte administrative du Pakistan. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Autrefois centre majeur sur la route de la soie, Peshāwar a conservé sa vocation commerciale et son ouverture aux influences multiples. Par la route principale qui la relie à Islamabad et Lahore, elle est en communication avec la route du Karakorum et Kachgar (Chine). Sa situation de ville frontière l’a associée à l’histoire tumultueuse de l’Afghanistan au cours des dernières décennies, de l’invasion soviétique (afflux de réfugiés, notamment pachtounes) à l’islam radical, qui trouve dans les zones tribales de nombreux soutiens. La population de la ville connaît une croissance rapide (plus de 2 millions d'habitants au début des années 2000, soit un doublement en 20 ans), consommant les espaces et créant des préoccupations croissantes en matière d’environnement.

—  Marie GUILLET

Écrit par :

Classification


Autres références

«  PESHAWAR  » est également traité dans :

AFGHANISTAN

  • Écrit par 
  • Daniel BALLAND, 
  • Gilles DORRONSORO, 
  • Mir Mohammad Sediq FARHANG, 
  • Pierre GENTELLE, 
  • Sayed Qassem RESHTIA, 
  • Olivier ROY, 
  • Francine TISSOT
  • , Universalis
  •  • 34 325 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Dost Mohammad et la première guerre anglo-afghane »  : […] Les Barekzai, ou plutôt leur branche des Mohammadzai, qui avaient arraché le pouvoir aux descendants d'Ahmad shah, commencèrent par partager le pays en un certain nombre de principautés indépendantes. Ayant perdu auparavant leur chef, le dynamique vizir Fateh khan, il fallut à peu près cinquante ans aux frères de ce dernier pour rendre à l'Afghanistan un semblant d'unité sous l'égide de l'infatiga […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afghanistan/#i_25666

GANDHĀRA

  • Écrit par 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 714 mots
  •  • 1 média

Dans l'Inde ancienne, « Gandhāra » désignait une région située à la frontière de l'Afghanistan et du Pakistan actuels. Elle comprenait essentiellement, de part et d'autre de l'Indus, les territoires correspondant aujourd'hui aux districts de Peshāwar et de Rawalpindi, dont les centres étaient respectivement Puṣkālavatī (Chārsadda) et Takṣaśila (Taxila) ; elle devait en outre s'étendre à l'ouest ju […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gandhara/#i_25666

Pour citer l’article

Marie GUILLET, « PESHĀWAR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/peshawar/