DOST MOHAMMAD (1793-1863)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dirigeant d'Afghanistan (1826-1863), né en 1793, mort le 9 juin 1863 à Herat, Dost Mohammad parvint à maintenir l'indépendance afghane à une époque où la nation se trouvait au cœur de luttes d'influence entre la Grande-Bretagne et la Russie.

Dost Mohammad est l'un des nombreux fils de Payenda Khan, chef du clan des Barakzaï. En 1816, le clan se rebelle contre Mahmud Shah, qui a fait exécuter son Premier ministre, membre du clan. Après huit années de guerre civile, le clan des Barakzaï tient la victoire. Dost Mohammad, son membre le plus éminent, accède au trône en 1826.

Il lui faut trouver un équilibre pour son pays, objet des convoitises de la Grande-Bretagne et de la Russie. Le dirigeant afghan cherche aussi à recouvrer des territoires perdus par le gouvernement central pendant la guerre civile. Cependant, les Britanniques, estimant que Dost Mohammad leur est hostile ou qu'il sera incapable de résister à la pénétration russe, se décident à intervenir directement dans les affaires afghanes. Ils commencent par une négociation avec lui qui ne les satisfait pas, avant d'apporter un soutien militaire à un dirigeant afghan en exil, Shah Shudja, du clan des Sadozaï. En 1839, ils tentent d'imposer leur protégé sur le trône à Kaboul, ce qui provoque la première guerre anglo-afghane (1839-1842). Dost Mohammad se rend aux forces britanniques après la capture de sa famille en 1840.

Mais la situation de Shah Shudja et des forces britanniques à Kaboul se dégrade rapidement. Shah Shudja est tué au cours d'une rébellion, et les soldats britanniques sont massacrés alors qu'ils tentent de battre en retraite. En 1843, après le départ des Britanniques, Dost Mohammad remonte sur le trône. Il tente alors avec un certain succès de reprendre le contrôle de régions éloignées du pays. Il parvient à dialoguer avec les Britanniques, et signe des traités d'amitié en 1855 et 1857. En juin 1863, son armée s'empare de la ville d'Herat, où Dost Mohammad meurt quelques jours plus tard.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  DOST MOHAMMAD (1793-1863)  » est également traité dans :

AFGHANISTAN

  • Écrit par 
  • Daniel BALLAND, 
  • Gilles DORRONSORO, 
  • Mir Mohammad Sediq FARHANG, 
  • Pierre GENTELLE, 
  • Sayed Qassem RESHTIA, 
  • Olivier ROY, 
  • Francine TISSOT
  • , Universalis
  •  • 34 325 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Dost Mohammad et la première guerre anglo-afghane »  : […] Les Barekzai, ou plutôt leur branche des Mohammadzai, qui avaient arraché le pouvoir aux descendants d'Ahmad shah, commencèrent par partager le pays en un certain nombre de principautés indépendantes. Ayant perdu auparavant leur chef, le dynamique vizir Fateh khan, il fallut à peu près cinquante ans aux frères de ce dernier pour rendre à l'Afghanis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afghanistan/#i_30099

Pour citer l’article

« DOST MOHAMMAD (1793-1863) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dost-mohammad/