PENG PAI [P'ENG P'AI] (1895-1928)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Premier parmi les communistes chinois à vouloir organiser la paysannerie et en cela précurseur de l'action de Mao Zedong, Peng Pai naît à Haifeng (Guangdong) dans une famille aisée. Il étudie l'économie politique à Tōkyō et, au contact de l'intelligentsia socialiste japonaise, s'intéresse de près aux problèmes agraires. Après sa participation à Tōkyō, en 1919, aux manifestations du 4-Mai, il rentre en Chine, diplômé de l'université Waseda, et rejoint en 1921 l'organisation naissante du Parti communiste chinois (P.C.C.).

Maître du Guangdong, exerçant ses fonctions sous l'autorité nominale de Sun Yat-sen et disposé à mettre sur pied une réforme agraire modérée, le général Chen Jiongming invite Chen Duxiu et Peng Pai à diriger dans cette province le département de l'éducation. Peng Pai accepte de superviser les écoles nouvelles du district de Haifeng, son pays natal ; il s'empresse de faire connaître aux étudiants et aux paysans la pensée socialiste et leur montre la nécessité d'une réforme agraire. Aidé par des étudiants revenus du Japon, il fonde un journal et une association pour l'étude du socialisme, mais en 1922, il est renvoyé sous la pression des propriétaires fonciers exaspérés par les manifestations revendicatives des paysans.

Peng Pai ne désarme pas : poursuivant son action de propagande et d'agitation auprès des paysans de la région de Canton, il fonde en 1923 l'Association paysanne de la fédération de Haifeng ; il met sur pied un système d'écoles gratuites, d'équipements sanitaires et agricoles ; il réclame, en outre, la réduction des impôts fonciers et de taxes diverses, et la constitution d'une commission des litiges. Élargi aux tireurs de pousse de Hong Kong, anciens paysans ruinés chassés vers le lumpenproletariat urbain, le mouvement rencontre un immense succès dans les districts voisins (Lufeng, Huiyang, Puning) et regroupe bientôt 130 000 membres. Très vite, les autorités provinciales et la gentry s'effrayent de l'ampleur de ce [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Michel HOANG, « PENG PAI [P'ENG P'AI] (1895-1928) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/peng-pai-p-eng-p-ai/