McCARTHY PAUL (1945-    )

Avant de connaître la notoriété, Paul McCarthy (né en 1945 à Salt Lake City) fut longtemps considéré comme un « jeune » artiste sulfureux et marginal. Un statut qu'une première rétrospective importante à New York en 2001, suivie d'expositions d'envergure à Munich et Londres (2005), puis Stockholm et Gand (2006-2008) ont permis de reconsidérer. Ces manifestations ont non seulement eu le mérite de démontrer que la création de cet artiste a débuté à la fin des années 1960, mais surtout qu'elle a su évoluer de manière à constituer un œuvre au sens le plus cohérent du terme, bien que ses installations tape-à-l'œil parsemées ici et là dans des expositions collectives ne soient pas toujours en mesure de le légitimer.

Souvent assimilées à l'esprit débridé qui caractérise la scène artistique de la côte ouest, les œuvres de Paul McCarthy n'ont cessé de promouvoir une approche ancrée dans la société et de facto diamétralement opposée à toute visée introspective d'un « art pour l'art » chère aux protagonistes des différentes ramifications de l'abstraction picturale américaine, de l'art minimal et, en partie, de l'art conceptuel. C'est pourtant au regard du geste libérateur d'un Jackson Pollock, tel qu'on le voit retranscrit par les photographies de Hans Namuth, que peuvent être lues les performances entreprises par McCarthy lorsqu'il s'appuie sur une matière picturale dont il se détournera par la suite (Face Painting. Floor, White Line, 1972, Whipping a Wall with Paint, 1974). Faisant écho aux actions produites par Bruce Nauman et Vito Acconci, auquel il rendra hommage en 1995 (Fresh Acconci), McCarthy instrumentalisera dès le début des années 1970 son propre corps à des fins créatrices. Dans un premier temps, il privilégie une optique qui vise à expérimenter les capacités de résistance corporelle avant de soumettre sa personne à des performances plus « théâtrales » qui cherchent à « radiographier » la culture américaine au sens large du terme. S'en prenant à une société de con [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : maître de conférences en histoire de l'art contemporain à l'université de Valenciennes, critique d'art, commissaire d'expositions

Classification


Autres références

«  McCARTHY PAUL (1945- )  » est également traité dans :

BODY ART

  • Écrit par 
  • Anne TRONCHE
  •  • 4 585 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Corps public et corps social »  : […] paroxystique sur la souillure dont on peut percevoir la lointaine influence dans les performances ludiques de l'Américain Paul McCarthy, dès 1975, ou, plus récemment, dans celles de son compatriote Mike Kelley. À l'aide de masques, de déguisements et d'objets empruntés le plus souvent à la culture populaire, ces deux artistes mettent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/body-art/#i_45701

Pour citer l’article

Erik VERHAGEN, « McCARTHY PAUL (1945-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-mccarthy/