PATRICK saint (385 env.-env. 461)

Né en Bretagne insulaire ; son père, qui appartenait à la société romaine chrétienne, était décurion. Patrick avait seize ans quand il fut enlevé par des pirates irlandais qui l'emmenèrent dans leur île ; il y fut employé comme berger pendant six ans. Il réussit à s'enfuir, débarqua en Gaule et se rendit à Auxerre où il étudia sous la direction de saint Germain. Ordonné diacre, il insista pour retourner en Irlande ; il fut alors sacré évêque et débarqua vers 432 dans le nord de l'île, où il exerça son apostolat et où il y avait déjà des chrétiens. Patrick y organisa l'Église en calquant les diocèses sur la division en tribus et en créant des monastères qui jouèrent le rôle de centres d'évangélisation. Il mourut probablement en 461. Son histoire reste néanmoins très complexe, composée d'éléments contradictoires et mêlée de légendes fort difficiles à élucider, mais l'importance de son action dans l'organisation de l'Irlande chrétienne ne peut faire aucun doute.

— Jacques DUBOIS

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Jacques DUBOIS : moine bénédictin, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification

Pour citer cet article

Jacques DUBOIS, « PATRICK saint (385 env.-env. 461) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL :

Autres références

  • IRLANDE

    • Écrit par David GREENE, Pierre JOANNON
    • 89 065 mots
    • 8 médias
    Selon la tradition, la verte Érin fut évangélisée par saint Patrick, fils d'un fonctionnaire romain de Bretagne insulaire emmené en captivité en Irlande par l'Ard-Ri Niall-des-Neuf-Otages. Après avoir passé six ans à conduire des troupeaux dans le comté d'Antrim, il parvint à s'évader, reçut une[...]
  • MONACHISME

    • Écrit par André BAREAU, Guy BUGAULT, Jacques DUBOIS, Henry DUMÉRY, Louis GARDET, Jean GOUILLARD
    • 68 886 mots
    • 3 médias
    [...]ville épiscopale de Tours, sur l'autre rive de la Loire, à Marmoutier ; c'est là qu'il trouva ses principaux collaborateurs. L'apôtre de l'Irlande, saint Patrick († env. 461), organisa l'Église en ce pays d'une manière très originale ; les monastères en constituaient le cadre ; certains abbés cumulaient[...]