PARC

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'usage associe les termes de parc et de jardin, et tend à en faire des synonymes. Il existe à Paris un service des « parcs et jardins ». Dans l'urbanisme moderne, un parc est un « espace vert » de grande étendue, enclos et composé selon l'esthétique du paysage. Paris possède de tels parcs : Montsouris, les Buttes-Chaumont, Monceau, qui remontent au temps du « jardin anglais ». En revanche, on parlera du « jardin » du Luxembourg et du « bois » de Boulogne, les espaces verts de dimensions modestes étant appelés « squares », par analogie avec les petits jardins du Londres victorien, où le square (littéralement « carré ») est le centre d'un quartier résidentiel composé, élevé sur un terrain appartenant à un grand propriétaire (tel Bedford Square).

Ces variations de la langue s'expliquent à la fois par la nécessité de distinguer entre des types divers de jardins et par des raisons historiques. Le mot jardin provient d'une racine germanique gard, apparentée à celle qui a fourni le latin hortus (jardin), et qui désignait un espace réservé, un terrain personnel, soustrait à la propriété collective du clan, en des temps de semi-nomadisme. Dans le domaine français, la forme germanique a été adoptée par les dialectes du Nord, les langues méridionales conservant la forme latine (hort), mais la réalité désignée demeurait la même. Le terme s'applique à un enclos de petites dimensions, fermé sur lui-même et cultivé minutieusement, mêlant des plantes utiles (médicinales — les « simples » —, potagères, arbres fruitiers) et des plantes d'agrément (fleurs, arbustes décoratifs, rosiers notamment). Cette notion est déjà attestée en latin classique, avec le mot hortus ou son diminutif hortulus. Un grand parc prend le nom d'horti ou d'hortuli (c'est-à-dire une pluralité de cellules dont chacune était un jardin). La notion de parc proprement dit n'a pas donné lieu, en latin, à un terme spécial.

Il y a une raison à cela : le parc est une forme de propriété étrangère à la société antique d'Occident. L'origine du mot est latine (parricus), mais c'est un terme dialectal et tardif, probablemen [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-Sorbonne, membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres

Classification


Autres références

«  PARC  » est également traité dans :

ALPHAND ADOLPHE (1817-1891)

  • Écrit par 
  • Michel VERNÈS
  • , Universalis
  •  • 1 667 mots

Dans le chapitre « Le Paris haussmannien, « cité-jardin » »  : […] Alphand ne s'occupe ni des travaux de grande voirie ni des principaux travaux d'architecture, confiés à Victor Baltard. Ses premières interventions – au bois de Boulogne et rue de Rivoli, où il réalise le square Saint-Jacques – laissent pourtant deviner la portée réelle de son action. Ses jardins sont en effet solidaires du réseau de voies nouvellement créées. Dans un premier temps, l'ingénieur-ja […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolphe-alphand/#i_18641

BIODIVERSITÉ URBAINE

  • Écrit par 
  • Philippe CLERGEAU
  •  • 2 368 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Biodiversité et planification urbaine »  : […] Pour aller plus loin et pour obtenir une biodiversité riche et fonctionnelle comme elle est souhaitée par de plus en plus de monde, il faut donner la possibilité à de nombreuses espèces de cheminer dans l'espace construit, tout comme cela est promu dans l'espace agricole par les réhabilitations des haies, par exemple. L' urbanisation apparaît comme une barrière à la diffusion régionale des espèces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biodiversite-urbaine/#i_18641

BÜHLER DENIS (1811-1890) & EUGÈNE (1822-1907)

  • Écrit par 
  • Monique MOSSER
  •  • 1 088 mots

D'origine suisse, les frères Bühler sont des « jardiniers-paysagistes ». Ils figurent parmi les principaux protagonistes de la dernière époque du style irrégulier des jardins en France, aux côtés d'Alphand et de Barillet-Deschamps, maîtres-d'œuvre de la nouvelle politique des « espaces verts » décidée par Napoléon III et Haussmann, ou encore du théoricien Édouard André. Le manque de réflexions his […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/buhler-denis-et-eugene/#i_18641

BURLE MARX ROBERTO (1909-1994)

  • Écrit par 
  • Francis RAMBERT
  •  • 660 mots

Né en 1909 à São Paulo, Roberto Burle Marx appartient à la famille des touche-à-tout de génie. La peinture, l'architecture, la sculpture, l'art du jardin auxquels il s'adonne font en effet de lui beaucoup plus qu'un simple paysagiste. Car, si la nature est son matériau préféré, le paysage qu'il défend est celui d'une modernité jaillie dès les années 1930 au Brésil, terre propice aux théories et a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roberto-burle-marx/#i_18641

CHINOISE CIVILISATION - Les arts

  • Écrit par 
  • Corinne DEBAINE-FRANCFORT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Michel NURIDSANY, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Pierre RYCKMANS, 
  • Alain THOTE
  •  • 54 353 mots
  •  • 41 médias

Dans le chapitre « Jardins privés et parcs impériaux »  : […] L'époque Ming peut être considérée comme l'âge d'or des jardins privés ; Pékin au nord, Yangzhou, Nankin, Suzhou et Hangzhou au sud sont les centres les plus créateurs. Si les ensembles subsistant aujourd'hui ne peuvent donner qu'une idée incomplète de l'ancien art des jardins, certains conservent toutefois quelque chose de l'atmosphère et de l'imagination créatrice qui les a vus naître. Tels les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-les-arts/#i_18641

JARDINS - De l'Antiquité aux Lumières

  • Écrit par 
  • Pierre GRIMAL, 
  • Maurice LEVY
  •  • 8 135 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le Moyen Âge occidental »  : […] C'est autour des abbayes qu'apparaissent, vers le x e  siècle, les premiers jardins d'Occident, une fois oubliée la tradition romaine des grandes villas. Ils servent de potager, et l'on y cultive aussi les simples destinés à l'infirmerie et à l'hospice. Peu à peu, les cloîtres s'ornent de plantes diverses grimpant, par exemple, autour de la margel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-de-l-antiquite-aux-lumieres/#i_18641

JARDINS - De la révolution industrielle à nos jours

  • Écrit par 
  • Hervé BRUNON, 
  • Monique MOSSER
  •  • 5 661 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Grandes villes et systèmes de parcs »  : […] Dès l'Antiquité, on avait aménagé dans les villes des promenades urbaines et des espaces plantés, fragments de nature destinés à l'agrément des habitants. Ces préoccupations s'affirment donc, de longue date, comme inhérentes à la volonté de développer harmonieusement la cité. Les cardinaux de la Renaissance ouvraient déjà leurs villas de Rome « à quiconque s'en veut servir » (Montaigne) et certai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-de-la-revolution-industrielle-a-nos-jours/#i_18641

JARDINS - Esthétique et philosophie

  • Écrit par 
  • Catherine CHOMARAT-RUIZ
  •  • 3 585 mots

Dans le chapitre « Le pittoresque et le sublime »  : […] À l'inverse, le type de compositions pratiquées au xviii e  siècle côtoie l'esthétique de Descartes, Boyceau et Antoine Joseph Dezallier d'Argenville. Là où le philosophe explique que les idées sont comme « des tableaux et des peintures », Boyceau insiste sur les allées et les longs promenoirs dont l'air colore les lointains, tandis que Dezallier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-esthetique-et-philosophie/#i_18641

JARDINS - Les Français et leurs jardins

  • Écrit par 
  • Françoise DUBOST
  •  • 3 864 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le jardin naturel »  : […] Avec le développement du mouvement écologiste dans les années 1970, l'idée d'une nature menacée dans sa diversité n'inquiète plus seulement les spécialistes. Les modes actuels de production et de commercialisation, la sélection à outrance et la standardisation des produits ont entraîné un appauvrissement considérable de la palette végétale, et suscité en réaction dans le public le désir de retrou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-les-francais-et-leurs-jardins/#i_18641

JARDINS BOTANIQUES

  • Écrit par 
  • Gérard AYMONIN
  •  • 3 438 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  De nouvelles perspectives »  : […] L'intérêt grandissant, au cours du xx e  siècle, pour l'analyse des milieux a entraîné, au sein de divers jardins botaniques, des essais de reconstitution de certains groupements végétaux : ainsi peut-on parfois étudier près de l'école de botanique, une dune, une tourbière, une lande ou un étang. On a même tenté d'établir à Paris (1938-1939) un ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-botaniques/#i_18641

LENNÉ PETER JOSEF (1789-1866)

  • Écrit par 
  • Monique MOSSER
  •  • 1 153 mots

Jardinier-paysagiste inspiré dont le nom reste lié au site exceptionnel de Potsdam (Allemagne), Peter Josef Lenné dota la Prusse d'un impressionnant ensemble de jardins où domine le style paysager. Ses idées sur les « parcs pour le peuple » ( Volksgarten ) ainsi que ses vastes projets urbanistiques pour Berlin ont conféré à la future capitale de l'Allemagne ce faciès de Ville […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-josef-lenne/#i_18641

LE NÔTRE ANDRÉ (1613-1700)

  • Écrit par 
  • Thierry MARIAGE
  •  • 2 090 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le projet de Versailles »  : […] Ce retour en force de l'État, perceptible dans bien d'autres domaines, va appuyer sur de nouvelles institutions. Au cénacle d'artistes et d'écrivains (dont les Scudéry), que Fouquet avait constitué pour élaborer son projet, Louis XIV va substituer l'Académie d'architecture, et surtout celle des sciences. Il faut en effet concevoir le projet versaillais comme un travail collégial, orchestré par Co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-le-notre/#i_18641

MAISONS-LAFFITTE

  • Écrit par 
  • Sophie CUEILLE, 
  • Claude MIGNOT
  •  • 2 984 mots

Dans le chapitre « Le lotissement de Jacques Laffitte »  : […] Le banquier Jacques Laffitte acquiert le château de Maisons en 1818, pour se retirer loin des miasmes et du bruit de Paris. En 1834, un revirement de fortune le conduit à sacrifier une grande partie du parc, 300 hectares, pour se lancer dans la spéculation immobilière. C'est un homme d'affaires avisé qui a déjà investi dans plusieurs opérations parisiennes. Ses qualités de financier, son goût pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maisons-laffitte/#i_18641

NEW YORK

  • Écrit par 
  • Cynthia GHORRA-GOBIN
  • , Universalis
  •  • 7 916 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Central Park »  : […] Central Park, le premier parc urbain aménagé aux États-Unis au milieu du xix e  siècle, s'étend sur un terrain de 340 hectares, délimité au nord par la 110 e  rue, à l'est par la Cinquième Avenue, au sud par la 59 e  rue et à l'ouest par Central Park West. La bourgeoisie new-yorkaise avait décidé q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/new-york/#i_18641

SÃO PAULO

  • Écrit par 
  • Martine DROULERS
  •  • 2 180 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La capitale du café dans un site de montagne tropicale  »  : […] São Paulo doit son nom à ses fondateurs, des jésuites qui s'installent au bord du fleuve Tiétê en 1554. Elle est restée longtemps une petite bourgade coloniale, point de départ des grandes explorations intérieures menées par les bandeirantes , ces découvreurs hardis qui ont contribué à créer un aussi vaste Brésil. Le boom du café sortit São Paulo de sa torpeur au milieu du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sao-paulo/#i_18641

TSCHUMI BERNARD (1944- )

  • Écrit par 
  • François CHASLIN, 
  • Universalis
  •  • 1 446 mots

Fils de l'architecte suisse Jean Tschumi (1904-1962), qui avait été formé à l'école des Beaux-Arts de Paris, Bernard Tschumi est né à Lausanne en 1944. Son enfance se déroule à Paris, il étudie à Lausanne puis à l' E.T.H. , école polytechnique de Zurich, dont il est diplômé en 1969. De 1970 à 1980, il enseigne à l'Architectural Association de Londres, l'un des lieux où se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-tschumi/#i_18641

URBANISME - L'urbanisme en France au XXe siècle

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 10 183 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La désindustrialisation de Paris »  : […] Entamée dans les années 1930, poursuivie lentement dans les années 1960, la désindustrialisation de Paris devient quasi totale à la fin du xx e  siècle. Le départ des usines Citroën, des abattoirs de Vaugirard et de La Villette, enfin celui des entrepôts vinicoles de Bercy rendent possible la création de quatre grands parcs et la construction d'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/urbanisme-l-urbanisme-en-france-au-xxe-siecle/#i_18641

VERSAILLES

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 3 534 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Un lieu conçu pour le pouvoir »  : […] Versailles a-t-il jamais constitué un espace cohérent ? Le chantier dure quarante ans, la demeure royale devient une machine de gouvernement, mais dans le plus paradoxal désordre. Entre 1668 et 1671, Le Vau développe une stratégie enveloppante qui préserve le noyau initial du temps de Louis le Juste, pieusement serti dans le nouvel édifice. En 1678, Jules Hardouin-Mansart, neveu de François Mansa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/versailles/#i_18641

Pour citer l’article

Pierre GRIMAL, « PARC », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/parc/