PARANOÏA (histoire du concept)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Étiologie et pathogénie : la personnalité paranoïaque

L'apparition des délires paranoïaques, chez des sujets le plus souvent prédisposés, les a fait considérer soit comme des psychoses purement endogènes (Kraepelin, Kehrer, Gaupp), soit comme un développement de la personnalité antérieure (Jaspers, Lacan) sans qu'il y ait véritable solution de continuité entre le caractère paranoïaque et le délire. Rares sont les psychiatres qui ont retenu la possibilité d'un véritable processus morbide entraînant un bouleversement total de la personnalité (G. de Clérambault, K. Schneider). Il est cependant admis que certaines expériences délirantes primaires, des « crises » ou « moments féconds » dans la vie du sujet, de véritables intuitions délirantes peuvent brusquement faire basculer dans la psychose ce qui n'était jusque-là qu'une personnalité paranoïaque.

Celle-ci, bien décrite par G. Genil-Perrin en 1926, se définit par un certain nombre de tendances ou traits de caractère : orgueil, méfiance, fausseté du jugement, psychorigidité et inadaptabilité. Ces tendances relèvent de deux troubles fondamentaux : la surestimation pathologique du moi et la fixation de la sexualité à un stade prégénital.

Le premier trouble aurait son origine dans un égocentrisme primitif qui entraîne une altération unilatérale des relations du sujet avec autrui et lui donne le sentiment de vivre dans un monde de « méchanceté convergente » (Alby) : la méfiance qu'il affiche est alors inévitable ; la fausseté précoce du jugement l'amène à se tromper sur lui-même et sur les autres ; l'autocritique est fortement troublée, et la systématisation abusive apparaît facilement.

Le second trouble est caractérisé par un choix d'objet sexuel prégénital : soit hétérosexuel avec difficultés de relations sexuelles normales et troubles du type de l'éjaculation précoce (refus de donner au partenaire) ou de l'exhibitionnisme, soit non réalisé (très forte timidité), soit homosexuel. Mais dans ce dernier cas, l'homosexualité reste généralement inconsciente et latente. Sa manifestat [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages





Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques POSTEL, « PARANOÏA (histoire du concept) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paranoia-histoire-du-concept/