MEYER AMDEN OTTO (1885-1933)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le Bernois Otto Meyer Amden est certainement le peintre suisse qui exerça l'influence la plus grande, après Ferdinand Hodler et avant Paul Klee, sur les artistes de son pays et en particulier sur toute la génération zurichoise dont est issu Oscar Schlemmer. Après une jeunesse passée à l'orphelinat de la bourgeoisie de Berne, plusieurs voyages (à Paris et à Munich notamment), un séjour de quelques années à Stuttgart, où il fréquente la classe de peinture d'A. Hœlzel, il se fixe en 1912 à Amden, au-dessus de Valensee. Dans une vie monastique empreinte de renoncement, Meyer Amden aspire, par son travail et au moyen de l'art, à une sorte d'état de grâce supérieur et de concentration méditative.

Deux expériences sont au centre de cette œuvre essentiellement introspective : La Famille de tisserands, ses voisins à Amden (entre 1917 et 1918) ; Les Images d'école (cycle commencé en 1918 et repris jusqu'à la mort du peintre), inspirées par sa vie à l'orphelinat. Cette communauté juvénile, uniformisée, ambivalente dans le sens où elle protège mais retient également prisonnier l'individu, fondée essentiellement sur la discipline et l'ordre, est pour Otto Meyer un prétexte sans fin à une transposition des formes et de leurs relations dans le domaine du psychisme pur et de la vision intérieure. Des silhouettes à peine déterminées, des figures humaines ébauchées jusqu'à l'immatériel s'inscrivent dans un monde scandé par les horizontales des bancs et des tables et les verticales des portes et des fenêtres. La discipline du trait, le moyen d'expression qui relève du premier cubisme par la schématisation rigoureuse et l'ordonnance de la construction, quelques couleurs pures, l'emploi de l'aquarelle et du crayon ajoutent encore à cette vision d'un univers où l'apparence atteint au domaine idéal de la symbolique et de la mystique. L'ensemble des œuvres de Meyer Amdem est conservé dans trois musées : le Kunsthaus de Zurich, le Kunstmuseum de Berne et le Kunstmuseum de Bâle.

—  Maïten BOUISSET

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Maïten BOUISSET, « MEYER AMDEN OTTO - (1885-1933) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-meyer-amden/