OSLO (JEUX OLYMPIQUES D') [1952]Contexte, organisation, bilan

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Du 19 au 21 juin 1947, les pays nordiques sont à l'honneur : le C.I.O. tient sa quarantième session à Stockholm (Suède) et deux villes d'Europe du Nord, Oslo et Helsinki, sont désignées pour organiser les Jeux de 1952. Pour ce qui est des Jeux d'hiver, Oslo est élue avec dix-huit voix, contre neuf pour Cortina d'Ampezzo (Italie) et une pour Lake Placid (États-Unis). Il s'agit d'une sorte de retour aux sources, puisque la Norvège, patrie de Sondre Norheim, est considérée comme le berceau du ski, alors que les sports d'hiver, et notamment le ski nordique, connaissent depuis longtemps un indéniable engouement populaire dans ce pays. Ce retour aux sources concerne les sports d'hiver, mais pas les jeux Olympiques d'hiver : la Norvège fut en effet un des pays les plus hostiles à la création des Jeux d'hiver, et elle continue de manifester un certain dédain vis-à-vis du C.I.O. pour ce qui est de l'aspect hivernal des Jeux et du cérémonial associé. Ainsi, le comité d'organisation, présidé par Olaf Ditlev-Simonsen Jr., décide que deux épreuves se dérouleront la veille de la cérémonie d'ouverture...

Pour ce qui est des infrastructures sportives, Oslo et ses environs sont bien pourvus. Le célèbre Bislett (vingt-neuf mille places) accueille les compétitions de patinage de vitesse ; la plupart des matchs de hockey sur glace et les épreuves de patinage artistique ont lieu au Jordal Amfi, une magnifique enceinte de dix mille places construite pour l'événement ; le célèbre tremplin d'Holmenkollen, édifié en 1892, est le splendide cadre des épreuves de saut à skis ; le site d'Holmenkollen accueille également les compétitions de ski de fond. En revanche, aucune pente à la déclivité suffisante ne permet de tracer des parcours de ski alpin tout près d'Oslo. Les descentes et les slaloms géants ont donc lieu à Norefjell, les slaloms à Rødkleiva. Il existe néanmoins un sport d'hiver pour lequel les Norvégiens ne sont pas des spécialistes : le bobsleigh. Aussi, pou [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « OSLO (JEUX OLYMPIQUES D') [1952] - Contexte, organisation, bilan », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/oslo-jeux-olympiques-d-1952-contexte-organisation-bilan/