ORANG-OUTAN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Grand singe anthropomorphe, au pelage roux, peuplant les forêts tropicales denses des îles indo-malaises (Bornéo et Sumatra). Classe : Mammifères ; ordre : Primates ; famille : Pongidés. Effectifs : 10 000 à Sumatra, 50 000 à Bornéo.

Les orangs-outans (Pongo pygmaeus), représentés par deux sous-espèces, sont caractérisés par un corps puissant, une tête large avec des arcades sourcilières bien marquées, et des membres antérieurs démesurément longs et adaptés au déplacement dans les arbres. Leur pelage fourni est uniformément roux. Les mâles sont plus velus, beaucoup plus forts que les femelles et sont affublés, en vieillissant, de disques faciaux, masses graisseuses situées au pourtour des joues et formant des replis volumineux.

Le mâle mesure 1,40 mètre et pèse 60 à 110 kilogrammes, la femelle 1,15 mètre et de 40 à 70 kilogrammes. Leur espérance de vie est de trente-cinq ans dans leur milieu naturel et cinquante ans en captivité.

Totalement arboricoles, les orangs-outans se déplacent d'à peine 1 kilomètre par jour de branche en branche, en se servant de leurs « pieds » et de leurs « mains » pour assurer leurs prises. Ils passent la moitié de la journée à cueillir des fruits (durian, mangue, figues, noix). Ils consomment aussi des écorces, des lianes et des feuilles.

Plutôt solitaires, diurnes, ils communiquent rarement entre eux. Territoriaux, ils progressent dans la forêt, suspendus à plusieurs mètres du sol. Chaque soir, pour dormir, ils construisent dans les arbres, à l'aide de lianes et de brindilles, un nid sommaire tapissé de feuilles.

Les rencontres entre mâles et femelles se font en toute saison dans les arbres. Huit à neuf mois après l'accouplement naît un petit. Pesant 1,5 kilogramme, celui-ci est très protégé par sa mère qui le porte durant les six premiers mois. Il ne sera réellement sevré qu'à trois ans et restera jusqu'à l'âge de six ans près de sa mère.

Lent, vivant caché, peu expressif, généralement silencieux, l'orang-outan, dont le nom signifie en malais « homme des bois », a pour principal ennemi l'homme qui l'a chassé pour sa viande. Le trafic de ces grands singes est strictement interdit depuis 1973. Malheureusement ils restent extrêmement menacés par la déforestation de leur habitat.

Orang-outan

Orang-outan

photographie

Hôte des forêts équatoriales des îles indo-malaises de Bornéo et Sumatra, l'orang-outan est le seul grand singe d'Asie. Végétarien à tendance frugivore, ce primate arboricole participe à la dispersion des graines et à la régénération des forêts qu'il habite. Aujourd'hui, il est... 

Crédits : Taxi/ Getty Images

Afficher

—  Marie-Claude BOMSEL

Écrit par :

Classification


Autres références

«  ORANG-OUTAN  » est également traité dans :

PRIMATES

  • Écrit par 
  • Bertrand L. DEPUTTE
  •  • 23 052 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Interactions entre immatures »  : […] La mère joue un rôle indirect primordial dans la socialisation du jeune, qui est de lui procurer des immatures aînés ou cadets. Le nombre et l'âge de ceux-ci dépendent à la fois de la structure sociale, pour les immatures qui ne lui seraient pas affiliés, et des paramètres biologiques, tels que le nombre de jeunes mis au monde simultanément, l'intervalle entre les naissances (fonction de l'existen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/primates/#i_7496

PRIMATES FOSSILES

  • Écrit par 
  • Denis GERAADS
  •  • 6 329 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Hominidae »  : […] Naguère, on pensait que les Grands Singes, Orang-outan, Gorille et Chimpanzé, formaient un ensemble naturel, appelé Pongidés (d'après Pongo , l'Orang-outan), séparé de la lignée humaine depuis une époque variant suivant les auteurs entre le Miocène supérieur (10 Ma) et l'Éocène (50 Ma). Les données de la biologie moléculaire sont venues bouleverser cette conception. Aussi bi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/primates-fossiles/#i_7496

Pour citer l’article

Marie-Claude BOMSEL, « ORANG-OUTAN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/orang-outan/