OMBELLALES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les familles d'Ombellales

D'après la classification la plus généralement admise, les Ombellales comprennent trois familles : les Cornacées, les Araliacées et les Daucacées.

Les Cornacées

Avec dix-sept genres et cent quarante espèces environ, les Cornacées sont la famille numériquement la moins importante, en même temps que la plus diverse et la moins spécialisée ; aussi l'a-t-on souvent subdivisée en quatre petites familles (Alangiacées, Cornacées sensu stricto, Garryacées, Nyssacées) parmi lesquelles on rencontre certaines des Ombellales les plus primitives (nombres variés des pièces florales ; inflorescences de types divers), dont l'appartenance à l'ordre n'a été admise qu'après des recherches anatomiques, cytologiques et palynologiques approfondies. Les fruits sont des baies ou des drupes. Ces plantes se distinguent de toutes les autres Ombellales par un caractère négatif : dépourvues d'appareil sécréteur, elles ne sont pas aromatiques.

La plupart des Cornacées sont des arbres et des arbustes des régions tropicales (surtout montagneuses) et subtropicales. Le genre Cornus (quarante-cinq espèces), propre à l'hémisphère boréal, est représenté, en Europe, par quatre espèces, dont le cornouiller « mâle » (C. mas ; sa drupe, la cornouille, est comestible) et le cornouiller sanguin (C. sanguinea), communs en France ; C. suecica est une herbe vivace n'existant que dans les régions plus septentrionales (du nord de l'Angleterre et de Hollande jusqu'au cercle polaire). Les inflorescences des Cornus sont des thyrses ombelliformes ; chez C. suecica (comme chez d'autres espèces américaines dont C. florida, arbre souvent cultivé en Europe), l'inflorescence est entourée par quatre bractées blanches, dont chacune est plus grande que le groupe floral : l'ensemble simule une fleur simple à quatre pétales ; on l'appelle pseudanthe (fausse fleur) : organisation remarquable reconstituant, au moyen de bractées voyantes (pétaloïdes) entourant de petites fleurs, le système réalisé par les grandes fleurs (églantier...) avec pétales, pièces d'« affichage [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

Organisation florale

Organisation florale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Daucacées : fruits

Daucacées : fruits
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Panicaut améthyste

Panicaut améthyste
Crédits : Alex Lomas/ Flickr ; CC 2.0

photographie

Fenouil

Fenouil
Crédits : G. Negri/ De Agostini/ Getty Images

photographie

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  OMBELLALES  » est également traité dans :

CIGUË

  • Écrit par 
  • Pierre LIEUTAGHI
  •  • 733 mots
  •  • 1 média

Prototype de la plante vénéneuse, non seulement dans une famille ambiguë où les meilleures condimentaires et des potagères de première importance ont souvent leurs sosies toxiques, mais aussi dans toute l'étendue de la flore d'Europe, la grande ciguë ( Conium maculatum  L. ; ombellifères) a des propriétés délétères connues depuis la plus haute antiquité. Cinq siècles avant notre ère, les hippocra […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Georges MANGENOT, « OMBELLALES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ombellales/