BECHIR OMAR HASSAN EL- (1944- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique soudanais, Omar el-Béchir s’impose par la force à la tête du Soudan en 1989, avant d’être président de la République de 1993 à 2019.

Né le 7 janvier 1944 dans le village de Hosh Bonnaga, Omar Hassan el-Béchir est issu d'une famille paysanne modeste qui s'installe par la suite à Khartoum. Il poursuit des études secondaires avant de partir dans une école militaire au Caire et de combattre en 1973 au sein de l'armée égyptienne lors de la guerre du Kippour contre Israël. De retour au Soudan, il obtient rapidement une promotion et, au milieu des années 1980, prend la tête de la campagne militaire lancée dans le sud du pays contre les rebelles de l'Armée populaire de libération du Soudan (APLS) de John Garang.

Déçu par les dirigeants soudanais, Omar el-Béchir organise un coup d'État en 1989 et devient président du Conseil de commandement de la révolution de salut national, la junte militaire qui prend le pouvoir. Il dissout le Parlement, interdit les partis politiques et contrôle étroitement la presse. Il bénéficie du soutien de Hassan al-Tourabi, ancien leader des Frères musulmans et dirigeant de l'organisation du Front national islamique. Ensemble, ils imposent à nouveau, en mars 1991, la charia dans tout le pays, aggravant ainsi les dissensions entre le nord musulman et le sud peuplé en majorité d'animistes et de chrétiens.

En octobre 1993, le Conseil de commandement de la révolution s'auto-dissout et Omar el-Béchir est nommé président du Soudan. Il est confirmé dans ses fonctions à la suite de l'élection de 1996 où il obtient plus de 75 p. 100 des suffrages. Son allié Hassan al-Tourabi est quant à lui élu à l'unanimité président du nouveau Parlement. Le 30 juin 1998, Omar el-Béchir promulgue une nouvelle Constitution qui autorise le multipartisme. Toutefois, en décembre de la même année, il recourt à la force pour chasser Hassan al-Tourabi, qu'il soupçonne de complot avec les rebelles sudistes [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Classification


Autres références

«  BECHIR OMAR HASSAN EL- (1944- )  » est également traité dans :

GUERRE DU DARFOUR

  • Écrit par 
  • Arnaud BALVAY
  •  • 347 mots

Depuis février 2003, le Darfour, une province de l'ouest du Soudan, est en proie à une guerre civile terriblement meurtrière. Celle-ci a fait, selon l'Organisation des Nations unies (O.N.U.), plus de trois cent mille morts et a provoqué le déplacement de plus de deux millions et demi de personnes. Depuis les années 1980, le Darfour est le théâtre de nombreux soulèvements de la population contre le […] Lire la suite

SOUDAN

  • Écrit par 
  • Alain GASCON, 
  • Roland MARCHAL
  •  • 10 536 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La guerre et l'indépendance du Soudan du Sud »  : […] Arrivés au pouvoir en promettant à la population de régler la question du Sud, les islamistes profitent d'abord de la fin de la guerre froide pour aider les mouvements armés éthiopiens et érythréens à prendre le pouvoir à Addis-Abeba et Asmara. Le M/APLS est ainsi obligé d'abandonner son sanctuaire éthiopien. Fruit de cet affaiblissement, le mouvement de John Garang se divise, et Khartoum, plus e […] Lire la suite

SOUDAN DU SUD

  • Écrit par 
  • Alain GASCON, 
  • Roland MARCHAL
  • , Universalis
  •  • 6 581 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « De la guerre sainte aux accords de paix de 2005 »  : […] L'arrivée des islamistes au pouvoir à Khartoum en juin 1989 avec Omar el-Béchir donne un nouveau visage au conflit. Ces derniers, conscients des rivalités internes au sein du M./A.P.L.S. et des rapports parfois exécrables que ce dernier entretient avec la population de certaines zones, créent les conditions d'une véritable guerre civile au Sud-Soudan. L'armée nationale est alors secondée par des […] Lire la suite

Les derniers événements

8 février 2006 • Tchad - Soudan • Accord de paix entre le Tchad et le Soudan.

Idriss Déby et Omar Hassan Ahmed el-Béchir, respectivement présidents du Tchad et du Soudan, signent à Tripoli un accord de paix sous l'égide du président libyen Muammar al-Kadhafi et de l'Union africaine. Le texte prévoit le rétablissement des relations bilatérales et l'interdiction d'accueillir [...] Lire la suite

6 mars - 1er avril 1996 • Soudan • Victoire d'Omar el-Bechir et de ses partisans aux élections générales.

Du 6 au 17 se déroulent les élections présidentielle et législatives. Le général Omar el-Bechir, au pouvoir depuis son coup d'État en juin 1989, remporte l'élection présidentielle avec plus de 75 p. 100 des suffrages. Le 1er avril, le Parlement, élu le 17, qui remplace l'Assemblée nationale de transition nommée en 1989, désigne à sa tête Hassan el-Tourabi, homme fort du régime.  [...] Lire la suite

23-24 avril 1990 • Soudan • Échec d'une tentative de putsch.

Le 23, le général Omar Hassan el-Bechir, chef de la junte islamique au pouvoir depuis le coup d'État qui avait renversé le 30 juin 1989 un gouvernement civil, parvient à déjouer un putsch organisé par de jeunes militaires et des officiers à la retraite. Dès le lendemain, vingt-huit officiers sont exécutés.  [...] Lire la suite

30 juin 1989 • Soudan • Putsch militaire.

Un coup d'État militaire renverse le gouvernement civil de Sadek el-Mahdi, Premier ministre depuis mai 1986. La junte dirigée par le général Omar Hassan el-Bechir dénonce l'incapacité des dirigeants à gérer le pays confronté à la crise économique et à la guerre civile. Elle dissout [...] Lire la suite

Pour citer l’article

« BECHIR OMAR HASSAN EL- (1944- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/omar-hassan-el-bechir/