GARANG JOHN (1945-2005)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique et militaire soudanais, fondateur et dirigeant de l'Armée populaire de libération du Soudan (A.P.L.S.) durant les vingt-deux années de guerre qui ont opposé cette rébellion du Sud-Soudan au régime de Khartoum.

Né le 23 juin 1945 à Wangkulei, dans le condominium anglo-égyptien du Soudan (auj. Soudan du Sud), en pays Dinka, John Garang de Mabior est issu d'une famille chrétienne aisée. Après des études secondaires en Tanzanie, il obtient en 1969 un diplôme d'économie au Grinnell College (Iowa, États-Unis). De retour au Soudan, il s'engage dans la rébellion Anya-Nya qui oppose le sud du pays, peuplé en majorité de Noirs chrétiens ou animistes, au Nord islamisé et arabophone. Après les accords de paix signés à Addis-Abeba en 1972, John Garang fait partie des rebelles qui rejoignent l'armée soudanaise. Promu colonel, il est formé à Fort Benning (Georgie, États-Unis) et obtient un diplôme supérieur aux États-Unis. Le régime soudanais décide cependant d'imposer la charia dans tout le pays en 1983, et lorsque John Garang est envoyé pour réprimer une insurrection dans le Sud, il passe du côté des rebelles. Il conduit les troupes en Éthiopie et les organise pour former l'A.P.L.S., qui comptera, en 1991, près de 60 000 hommes. Après plus de vingt ans de guerre, John Garang engage des négociations de paix avec le président Omar el-Béchir au début de juillet 2002 au Kenya. Elles s'achèvent par la signature d'un accord global de paix en janvier 2005 qui prévoit la présence de deux armées durant une transition de six ans et l'organisation d'un référendum d'autodétermination du Soudan du Sud à son terme, en 2011. Conformément à cet accord, John Garang est nommé le 9 juillet 2005 vice-président du Soudan dans un gouvernement d'union nationale. Mais il meurt dans un accident d'hélicoptère le 30 juillet, dans le sud du Soudan, alors qu'il revenait d'une réunion avec le président ougandais.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  GARANG JOHN (1945-2005)  » est également traité dans :

KIIR MAYARDIT SALVA (1951- )

  • Écrit par 
  • Amy MCKENNA
  •  • 566 mots

Ancien leader du Mouvement/Armée populaire de libération du Soudan (M./A.P.L.S.), Salva Kiir Mayardit devient, en 2011, le premier président du Soudan du Sud, après l'indépendance du nouvel État. Il fut, de 2005 à 2011, le président de la région semi-autonome du Soudan du Sud et le vice-président du gouvernement national. Salva Kiir Mayardit est né en 1951 à Akon, au Soudan (auj. au Soudan du Sud […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salva-kiir-mayardit/#i_49288

SOUDAN

  • Écrit par 
  • Alain GASCON, 
  • Roland MARCHAL
  •  • 10 536 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La guerre et l'indépendance du Soudan du Sud »  : […] Arrivés au pouvoir en promettant à la population de régler la question du Sud, les islamistes profitent d'abord de la fin de la guerre froide pour aider les mouvements armés éthiopiens et érythréens à prendre le pouvoir à Addis-Abeba et Asmara. Le M/APLS est ainsi obligé d'abandonner son sanctuaire éthiopien. Fruit de cet affaiblissement, le mouvement de John Garang se divise, et Khartoum, plus e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soudan/#i_49288

SOUDAN DU SUD

  • Écrit par 
  • Alain GASCON, 
  • Roland MARCHAL
  • , Universalis
  •  • 6 581 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « De la guerre sainte aux accords de paix de 2005 »  : […] L'arrivée des islamistes au pouvoir à Khartoum en juin 1989 avec Omar el-Béchir donne un nouveau visage au conflit. Ces derniers, conscients des rivalités internes au sein du M./A.P.L.S. et des rapports parfois exécrables que ce dernier entretient avec la population de certaines zones, créent les conditions d'une véritable guerre civile au Sud-Soudan. L'armée nationale est alors secondée par des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soudan-du-sud/#i_49288

Les derniers événements

9-18 juillet 2011 • Soudan du SudAccession à l'indépendance.

de la charia dans tout le pays en 1983 a entraîné une nouvelle guerre opposant le pouvoir de Khartoum à l'Armée populaire de libération du Soudan de John Garang. En janvier 2005, le Nord et le Sud ont signé un accord de paix prévoyant notamment l'organisation d'un référendum d'autodétermination [...] Lire la suite

9 janvier - 7 février 2011 • SoudanRéférendum d'autodétermination dans le Sud.

Omar el-Béchir et les rebelles indépendantistes dirigés par John Garang. Les 10 et 11, des affrontements font une trentaine de morts dans la région d'Abyei, à la frontière entre le Nord et le Sud, dont la situation n'a pas été réglée par les accords de paix de 2005. Le 7 février sont publiés [...] Lire la suite

1er-11 août 2005 • SoudanViolences meurtrières après la mort du vice-président John Garang.

Le 1er, des émeutes meurtrières éclatent à Khartoum, après l'annonce de la mort du vice-président John Garang dans un accident d'hélicoptère survenu la veille dans le sud du pays. L'ancien chef de l'Armée populaire de libération du Soudan (A.P.L.S.) avait été nommé à [...] Lire la suite

9-31 janvier 2005 • SoudanSignature de l'accord de paix dans le Sud et rapport de l'O.N.U. sur le Darfour.

à majorité musulmane – bénéficiera d'une large autonomie pendant une période de six ans au terme de laquelle ses habitants seront consultés par référendum sur la question de l'autodétermination. Durant cette période transitoire, le chef de l'A.P.L.S., John Garang, deviendra le numéro deux du régime [...] Lire la suite

31 décembre 2004 • SoudanConclusion d'un accord de paix dans le Sud.

Le vice-président Ali Osman Taha et le chef de l'Armée populaire de libération du Soudan (S.P.L.A.), le général John Garang, signent, au Kenya, un accord de cessez-le-feu permanent qui doit mettre fin au plus vieux conflit africain. Ce dernier, qui oppose le Nord arabe et musulman au Sud animiste [...] Lire la suite

26-28 mai 2004 • SoudanAccords entre le gouvernement et les rébellions du Sud et du Darfour.

Le 26, le gouvernement et la rébellion sudiste de l'Armée populaire de libération du Soudan dirigée par John Garang concluent à Naivasha (Kenya) un accord qui doit permettre le retour de la paix dans le sud du pays. Engagé en 1983, le conflit politique, ethnique et religieux qui oppose le Nord [...] Lire la suite

21-30 décembre 1988 • SoudanDivision de la coalition gouvernementale sur l'opportunité d'un accord de paix

Le 21, le Parlement refuse d'approuver dans son intégralité l'accord de paix conclu le 16 novembre entre le colonel John Garang, chef de l'armée populaire de libération du Soudan (A.P.L.S.) qui entretient depuis près de six ans la rébellion au sud du pays, et Mohamed Osman El Mirghani, président [...] Lire la suite

7-27 août 1986 • SoudanEscalade de la guerre civile et aggravation de la famine dans le Sud

Le 7, dans une interview publiée par la presse égyptienne, le colonel John Garang, chef des rebelles sudistes de l'Armée populaire de libération du Soudan (APLS) réclame l'abrogation de la charia (loi islamique) instaurée en 1983 par l'ancien président Gaafar Nimeyri [...] Lire la suite

6-15 mai 1986 • SoudanRemplacement du régime militaire par un gouvernement civil

comprend un ministère chargé d'éventuels contacts avec le colonel John Garang, chef de la rébellion sudiste, qui continue de s'opposer aux nouvelles autorités du pays.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

« GARANG JOHN - (1945-2005) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-garang/