GRABAR OLEG (1929-2011)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Éminente figure de l'étude de l'art islamique, Oleg Grabar est le fils du grand byzantiniste André Grabar (1896-1990). Né en 1929 à Strasbourg, il est élevé à Paris dans un milieu familial polyglotte qui le porte à s'intéresser au Moyen Âge. Il choisit de travailler sur la civilisation qui se dresse contre le monde byzantin et en sera finalement le fossoyeur, le monde islamique. Son objet d'étude privilégié sera donc pour l'essentiel le « Moyen Âge » de l'Islam (viie-xve siècle). À Paris, il étudie les langues orientales et l'histoire de l'art avant de poursuivre sa formation aux États-Unis, à Harvard. En 1955, il obtient à l'université Princeton un doctorat qu'il consacre au cérémonial et à l'art de la cour omeyyade. Dans les pas de son père, il entame sa carrière par l'étude de la période islamique où se marque le plus fortement la trace de l'Empire romain d'Orient. Dans les années 1960, il dirige l'Institut Albright de recherches archéologiques de Jérusalem et mène les fouilles de Qasr al-Hayr al-Sharqi en Syrie (1964-1972). Il restera passionné, tout au long de sa carrière, par le califat omeyyade.

Oleg Grabar enseigne l'art et l'architecture de l'Islam dès 1954 à l'université de Michigan, puis à Harvard (1969-1980), dont il deviendra directeur (1977-1982). Il est le premier professeur nommé à la chaire Agha Khan (1980-1990), et enfin professeur émérite attaché à l'Institute for Advanced Study de Princeton (1990-1998). Son rôle d'enseignant-chercheur fut fondamental dans son activité ; sa capacité à questionner de manière nouvelle l'art islamique et son charisme expliquent la très profonde empreinte qu'il a laissée ; il a formé un grand nombre de spécialistes en poste aux États-Unis et, dans son domaine, a influencé l'ensemble de la communauté scientifique internationale.

On peut souligner que l'aura intellectuelle d'Oleg Grabar marqua un avant et un après dans l'histoire de l'art islamique. Doté d'une culture classique impressionnante, il fut a [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : conservatrice en chef, directrice du département des Arts de l'Islam au musée du Louvre

Classification

Pour citer l’article

Sophie MAKARIOU, « GRABAR OLEG - (1929-2011) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/oleg-grabar/