ŒUVRES COMPLÈTES (R. Thom)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le mathématicien et philosophe René Thom est mort en octobre 2002. Jusqu'à présent, il était ardu d'avoir une vision d'ensemble de son œuvre, complexe et controversée, qui touche à divers domaines du savoir. D'autant que cet auteur prolixe paraissait se désintéresser de ses textes une fois qu'il les avait écrits. C'est dire le remarquable travail de l'équipe dirigée par Michèle Porte et Jean-Pierre Bourguignon qui a réalisé le CD-ROM des Œuvres complètes de Thom rassemblant 370 articles et préfaces, 6 ouvrages et de nombreux inédits (I.H.E.S. et E.D.P. Sciences, Paris, 2003).

Au-delà de son indéniable intérêt historique, dû à l'influence qu'elle a exercée tant sur les mathématiques que sur la vie intellectuelle française, l'œuvre de Thom garde un caractère actuel. Objecteur de conscience de la science contemporaine, il n'a jamais eu peur de remettre les dogmes en question, critiquant aussi bien les mathématiques modernes que le courant privilégiant l'approche expérimentale au détriment de la pensée théorique. Défenseur du déterminisme, il fustige du même souffle ceux qu'il nomme les « épistémologues populaires », selon lesquels une conception radicale de la science émergerait avec la théorie du chaos. Embrassant la rigueur mathématique, il plonge allègrement dans la philosophie antique, à la recherche d'une vision de l'entreprise scientifique à la fois rigoureuse et ouverte sur des modes de compréhension intuitifs.

Le CD-ROM comporte une bibliographie, une « notule biographique », des extraits d'entretiens inédits, un lexique et des citations. Une fonction de recherche permet d'accéder directement aux textes où un terme particulier apparaît. La consultation des textes se fait via un navigateur Internet et Adobe Acrobat Reader. Il existait deux livres rassemblant une partie des textes de René Thom sur la théorie des catastrophes : Modèles mathématiques de la morphogenèse (1974, 1980) et Apologie du Logos (1990). La consultation du CD-ROM nous montre à quel point cette sélection était partielle.

Le corpus thomien se divise en trois parties, qui correspondent à autant d'étapes de sa carrière. D'abord mathématicien de grand renom, Thom a publié une trentaine d'articles assez techniques en topologie algébrique et différentielle, dont la compilation permet de suivre son parcours intellectuel. La théorie des catastrophes, qui permettrait de comprendre l'émergence des formes dans la nature sur la base de la topologie moderne, est également abondamment représentée. Enfin, la majeure partie de son œuvre, consacrée à la philosophie des sciences, est ici réunie pour la première fois et richement commentée.

Un grand nombre d'inédits rendent fascinante la redécouverte des Œuvres de René Thom. Une première perle est le manuscrit d'une nouvelle écrite en 1949. Dans « L'Étrange Expérience du professeur Lascernaw. Conte métaphysique », Thom s'inquiète du développement des sciences et des techniques contemporaines. Esprit faustien, le professeur réalise une machine qui reproduit la pensée de son créateur et acculera ce dernier au suicide. Dans cette nouvelle, Thom manifeste la fascination pour la mathématisation de la biologie et du langage qui ne le quittera plus. Il exprime surtout la conviction, qui traverse toute son œuvre, que, si on n'y prend garde, la « pensée » de l'ordinateur naissant ne peut conduire qu'à la mort de la pensée humaine.

Parmi l'importante correspondance rassemblée ici, on notera pour l'année 1973 les lettres adressées à Jean Piaget, où Thom exprime les divergences théoriques qui l'opposent au fondateur de l'épistémologie génétique, et celles, nombreuses, dans lesquelles il fait part de son sentiment face au développement de la théorie des catastrophes et aux incompréhensions auxquelles elle donne lieu. À Ralph Pred, il écrit : « En général, l'aspect philosophique de mon œuvre est considéré par la plupart de mes commentateurs comme une sorte de faiblesse, une idiosyncrasie à pardonner, eu égard au reste. »

« Sisyphe heureux » de son propre aveu, René Thom n'aura de cesse de combattre cette perception. On connaissait sa plume acérée ; on découvrira le poète. À propos du biologiste Pierre Delattre, il déclarait qu'une « consolation réside dans la certitude que son œuvre, qu'il s'agisse de l'œuvre écrite, ou de l'œuvre humaine, cette œuvre vivra ». C'est ce qu'on souhaite à Thom, et la publication de ces Œuvres complètes rend cette perspective plus probable.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

David AUBIN, « ŒUVRES COMPLÈTES (R. Thom) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvres-completes-r-thom/