DUBOC ODILE (1941-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Figure marquante de la danse contemporaine française, la chorégraphe Odile Duboc, qui est décédée le 23 avril 2010 d'un cancer, a su à la fois créer une technique et la transmettre au sein du Centre chorégraphique national (C.C.N.) de Franche-Comté, à Belfort, qu'elle dirigea de 1990 à 2008.

Née le 23 juillet 1941 à Versailles, Odile Duboc prétendait avoir su danser avant de savoir marcher. Dès l'âge de quatre ans, elle prend ses premiers cours de danse classique sur la scène du théâtre d'Aix-en-Provence. Très douée mais supportant mal toute autorité, elle se tourne vite vers l'enseignement. En 1972, elle ouvre sa propre école à Aix-en-Provence, Les Ateliers de la danse, et découvre en autodidacte d'autres formes de danse. En 1973, elle est sollicitée par Jean Digne, alors co-responsable du Relais culturel d'Aix-en-Provence, pour donner des cours de jazz sur le Cours Mirabeau (un des axes principaux de la ville) lors d'une manifestation intitulée Les Saltimbanques, avec grande parade mêlant danseurs, musiciens, gens du cirque... Elle se fait connaître grâce à ses performances de rue. En 1980, elle fonde un premier groupe, La Cédille, et présente un spectacle à l'occasion du concours chorégraphique de Bagnolet Un ballet pour demain ; mais n'obtient aucun prix. L'année suivante, sa rencontre avec Françoise Michel, créatrice lumière, va définitivement infléchir le cours de sa vie avec la création de Langages clandestins, un solo en silence. Vols d'oiseaux, créé la même année pour le festival Danse d'Aix-en-Provence – qui est alors dirigé par Ginette Escoffier –, marque les esprits par sa maîtrise de l'écriture du mouvement dans l'espace, son art de composer pour un groupe. Elle fait alors des allers-retours à Paris, explore les espaces extérieurs dans des Entractes – chorégraphies ludiques in situ –, invente les Fernands (du nom de la rue Fernand-Dol où elle avait son studio), ces drôles de personnages qui, dans les rues, font surgir la poésie du quotidien par des interventions dansées inopin [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Agnès IZRINE, « DUBOC ODILE - (1941-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/odile-duboc/