OCTOBRISTES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Groupement politique libéral russe formé le 30 (17) octobre 1905 et devenu parti politique en automne 1906. Le manifeste impérial du 17 octobre 1905, octroyant aux sujets du tsar certaines libertés civiques, instituant un régime pseudo-constitutionnel et convoquant une douma (assemblée de représentants du peuple), rallia à la politique d'ouverture de Nicolas II certains membres des classes moyennes urbaines et rurales (membres du Zemstvo, propriétaires terriens) et de nombreux paysans.

Dans leur manifeste du 17 octobre, les leaders libéraux préconisent une évolution de l'autocratie tsariste vers une monarchie constitutionnelle et proposent des élections démocratiques ainsi qu'une politique plus libérale envers les nationalités non russes. Ils soutiennent la politique agraire de Stolypine.

Le parti des octobristes compte 17 membres dans la première douma (la « douma des espérances populaires », de mai 1906 au début de 1907) et 42 dans la deuxième (mars-juin 1907). Les octobristes font bloc, en règle générale, avec les constitutionnels-démocrates (les K.D., ou Cadets). Ils sont 120 dans la troisième douma (1907-1912), « la douma des seigneurs » et 153 députés sur 442 se regroupèrent même sur la base d'un accord avec le manifeste et formèrent un groupe parlementaire. Celui-ci soutint l'action du gouvernement et joua un rôle de premier plan au sein de la douma : ils occupèrent la présidence de l'Assemblée, avec Khomiakov et Goutchkov, et celles des principales commissions (Finances, Enseignement, Transports, Guerre).

Nicolas II à la Douma

Nicolas II à la Douma

photographie

Le 10 mai 1906, le tsar Nicolas II ouvre la première séance de la Douma, dans le palais d'Hiver, à Saint-Pétersbourg. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Combattus par la droite et la gauche, les octobristes subirent un lourd échec lors du renouvellement de la douma (1912), ne regroupant que 98 députés, et perdirent l'essentiel de leur influence. En 1915, les octobristes, divisés en deux factions (« droite » et « gauche »), font partie du « bloc progressiste » auquel participent aussi les K.D.

En février 1917, la majorité d'entre eux resta fidèle à la politique du « centre modéré », alors que l'aile gauche rejoignit le bloc progressiste. Le principal chef du groupement, Alexandre Goutchkov, entra dans le gouvernement provisoire en mars.

Les leaders du mouvement octobriste furent A. I. Goutchkov, M. V. Rodzianko, S. I. Chidlovski et D. P. Kapnist. Leur organe de presse est Slovo jusqu'en automne 1905, puis Golos Moskvy.

—  Alexandre BENNIGSEN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  OCTOBRISTES  » est également traité dans :

DENIKINE ANTON IVANOVITCH (1872-1947)

  • Écrit par 
  • Alexandre BENNIGSEN
  •  • 440 mots
  •  • 1 média

Fils d'un officier de carrière né dans le servage, Denikine suit l'école normale de Lovitch, puis l'école militaire des cadets de Kiev ; il est officier d'artillerie, breveté d'état-major en 1899, puis commandant de la région militaire de Varsovie. Il participe à la guerre russo-japonaise. Entre 1914 et 1916, il est commandant de la 4 e division d'infanterie, dite « de fer », et, en 1916, du VIII […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anton-ivanovitch-denikine/#i_41449

GOUTCHKOV ALEXANDRE IVANOVITCH (1862-1936)

  • Écrit par 
  • Alexandre BENNIGSEN
  •  • 440 mots

Issu d'une famille de bourgeoisie aisée, monarchiste libéral, Goutchkov est membre de la douma de Moscou dans les années 1890. En 1892-1893, il est membre du conseil municipal de Moscou. Grand voyageur, il parcourt en 1895-1896 la Turquie, l'Arménie, le Tibet, puis part comme volontaire à la guerre des Boers et devient à son retour directeur de la Banque d'escompte de Moscou. En 1903, il participe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-ivanovitch-goutchkov/#i_41449

Pour citer l’article

Alexandre BENNIGSEN, « OCTOBRISTES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/octobristes/