GOUTCHKOV ALEXANDRE IVANOVITCH (1862-1936)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Issu d'une famille de bourgeoisie aisée, monarchiste libéral, Goutchkov est membre de la douma de Moscou dans les années 1890. En 1892-1893, il est membre du conseil municipal de Moscou. Grand voyageur, il parcourt en 1895-1896 la Turquie, l'Arménie, le Tibet, puis part comme volontaire à la guerre des Boers et devient à son retour directeur de la Banque d'escompte de Moscou. En 1903, il participe au soulèvement des Macédoniens contre les Turcs. Pendant la guerre russo-japonaise, il est délégué de la Croix-Rouge à Moukden et y est fait prisonnier par les Japonais. En 1905, un des créateurs du Parti des octobristes, il joue un rôle important dans les congrès des zemstvo et devient président de ce parti. Il échoue aux élections à la première et à la deuxième douma, mais réussit en octobre 1907 à devenir représentant de Moscou à la troisième douma puis, le 8 mars 1910, président de celle-ci et président de sa commission de la Défense nationale. Il démissionne en mars 1911 et part pour la Mongolie. Le 8 novembre 1911, réélu président de la douma, il combat activement l'influence de Raspoutine sur la famille impériale et, peu avant la guerre, devient président du Comité central économique et militaire et membre du Conseil supérieur de la défense nationale.

En 1914, il est délégué général de la Croix-Rouge, puis chargé du ravitaillement de l'armée et, en mai 1915, président du Ier congrès des comités économiques et militaires. Devenu un des leaders de l'opposition bourgeoise à la monarchie en août 1915 et membre du Conseil de la défense, il participe au « bloc progressiste ». En automne 1916, Goutchkov est l'instigateur du coup d'État qui renversera la dynastie des Romanov. Le 1er mars 1917, il pose la question de l'abdication de Nicolas II devant le Comité central économique et militaire de la douma et, le lendemain, persuade le tsar de renoncer au trône au profit de son frère Michel.

Du 2 mars 1917 au 30 avril 1917, ministre de la Guerre du gouvernement provisoire, Goutchkov est partisan de la poursuite de la guerre. Le 30 avril 1917, il démissionne, quitte le gouvernement provisoire, tout en restant un membre influent du Comité et organise la Société pour la renaissance économique de la Russie. Arrêté le 29 août 1917, jour du putsch de Kornilov, mais bientôt libéré sur décision du gouvernement provisoire, il ne prend pas part à la guerre civile ; il émigre en France et meurt à Paris.

—  Alexandre BENNIGSEN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  GOUTCHKOV ALEXANDRE IVANOVITCH (1862-1936)  » est également traité dans :

OCTOBRISTES

  • Écrit par 
  • Alexandre BENNIGSEN
  •  • 419 mots
  •  • 1 média

Groupement politique libéral russe formé le 30 (17) octobre 1905 et devenu parti politique en automne 1906. Le manifeste impérial du 17 octobre 1905, octroyant aux sujets du tsar certaines libertés civiques, instituant un régime pseudo-constitutionnel et convoquant une douma (assemblée de représentants du peuple), rallia à la politique d'ouverture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/octobristes/#i_41423

Pour citer l’article

Alexandre BENNIGSEN, « GOUTCHKOV ALEXANDRE IVANOVITCH - (1862-1936) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-ivanovitch-goutchkov/