Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

NEUROSCIENCES COGNITIVES ET THÉORIE DE L'ESPRIT

Les connaissances sémantiques liées à la théorie de l’esprit

L’inférence d’états mentaux mobilise des connaissances sémantiques sur le fonctionnement de l’esprit humain et sur la façon dont ces états se révèlent dans nos expressions. La représentation cérébrale de ces connaissances n’est pas encore clairement établie, mais trois régions cérébrales ont été proposées comme siège potentiel : la jonction temporo-pariétale, les pôles temporaux (particulièrement le pôle temporal droit) et le cortex préfrontal médian. Ce dernier jouerait un rôle particulièrement important lorsque des états mentaux plus stables dans le temps et plus spécifiques à un individu sont pris en compte comme les préférences, les aspirations, les croyances politiques, etc.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : docteure en psychologie, professeure, université catholique de Louvain (Belgique)

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Régions cérébrales impliquées dans la théorie de l’esprit

Régions cérébrales impliquées dans la théorie de l’esprit

Voir aussi