YOUNG NEIL (1945- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un nouveau souffle

La renaissance de Young atteint son apogée avec Live Rust (1979), album enregistré live avec le Crazy Horse. Il continue de faire preuve d'éclectisme dans ses créations, produisant rapidement l'album acoustique Hawks and Doves (1980), puis Re-ac-tor (1981), aux accents punk, Trans (1982), dont le son électronique n'est pas apprécié par sa nouvelle maison de disques, qui lui intente un procès pour avoir créé un album « non représentatif », et enfin Everybody's Rockin' (1983), un retour aux sources du rockabilly. En 1989, avec Freedom, Young renoue avec les prises de position et les convictions musicales de ses grands succès du début, comme à l'époque d'Ohio. Cet album témoigne d'un nouveau regain de créativité de Neil Young, qui séduit un public plus jeune et qui choisit de faire jouer de nouveaux groupes, tels que Social Distortion et Sonic Youth, en première partie de ses concerts. Cette dernière renaissance artistique atteint son apogée en 1990 avec la sortie de Ragged Glory, un album dont le son, tel un nuage épais, est transpercé par les effets Larsen et les distorsions, et dont les paroles agressives touchent les zones sensibles du psychisme. Avec cet album notamment, Neil Young aura une influence majeure sur l’esthétique grunge et sur des groupes comme Nirvana ou Pearl Jam. Témoin du passage du temps et des relations humaines, Young ne tombe jamais dans le piège de la facilité et des tableaux idéalisés. Fidèle à lui-même, après ce succès retentissant, tant du point de vue de la critique que de celui des ventes, il sort les albums Arc et Weld (tous deux en 1991), sortes de collages bruyants déconcertants. Au tournant du xxie siècle, le Canadien continue à publier de nombreux albums parmi lesquels Are You Passionate ?, avec Booker T & the MGs (2002), Living with War (2006), Le Noise (2010) ou encore Peace Trail (2016). Il conserve une énergie inépuisable, tant en concert qu'en studio.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

Classification


Autres références

«  YOUNG NEIL (1945- )  » est également traité dans :

COUNTRY, musique

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 1 154 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le country-rock »  : […] Le country-rock, dont Johnny Cash a jeté les bases, a exercé une influence importante sur le rock. Si le groupe Canned Heat a surtout écouté le blues campagnard de Son House (1902-1988), les Californiens de Creedance Clearwater Revival ont opéré, entre 1969 et 1972, une synthèse électrifiée et éclairée des formes rurales de la country, du rockabilly et du blues. Dans les années 1980, on retrouve […] Lire la suite

CROSBY, STILLS & NASH

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 281 mots

Groupe de folk-rock formé par les Américains David Crosby (de son vrai nom David van Cortland) et Stephen Stills et le Britannique Graham Nash, Crosby, Stills & Nash se produit également avec le chanteur canadien Neil Young sous le nom de Crosby, Stills, Nash & Young. Avec des chansons folk-rock électroacoustiques, le trio d'origine est un groupe phare du mouvement hippie après Woodstock. Fo […] Lire la suite

FOLK

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 936 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Folk et protest songs »  : […] Après la Seconde Guerre mondiale, les années du maccarthysme sont émaillées de luttes syndicales, auxquelles Woodie Guthrie participe, tout comme Pete Seeger (1919-2014), un autre artiste militant . Cette chanson politique va déboucher sur les protest songs new-yorkaises de Bob Dylan (né en 1941) et de Tom Paxton (né en 1937). Dans les années 1960, ces deux chanteurs sont de toutes les luttes ant […] Lire la suite

GRUNGE

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 478 mots

Le grunge, sorte de rock déglingué joué par des musiciens dépenaillés, exprime dans ses textes le malaise d'une partie de la jeunesse américaine. Nirvana est le groupe créateur du genre. En 1991, le succès planétaire de Smells Like Teen Spirit de l'album Nevermind du groupe Nirvana donne un coup de projecteur sur la scène rock de Seattle et son label indépendant Sub Pop. Le festival indépendant […] Lire la suite

JARMUSCH JIM (1953- )

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 3 024 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Aux frontières du cinéma de genre »  : […] Avec Dead Man et Ghost Dog (1999), Jarmusch s'aventure à sa manière dans le film de genre, sans en détourner les codes à la façon des nouveaux maniéristes (les frères Coen ou Quentin Tarantino), sans les suivre non plus comme le ferait un cinéaste classique. Rompant avec le réalisme décalé de ses précédents films, il réintroduit, dans ces mythologies socioculturelles (respectivement celles qui […] Lire la suite

Pour citer l’article

Gene SANTORO, « YOUNG NEIL (1945- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/neil-young/