Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

NÉBO

Montagne de Moab, à l'est de Jéricho, dominant la mer Morte et la vallée du Jourdain et d'où on peut observer le versant est des collines de Judée et de Samarie. Il est probable que la montagne de Nébo était primitivement liée à un sanctuaire dédié au dieu babylonien Nabu. D'après les traditions bibliques (Deut., xxxii, 49), Moïse l'a gravie pour contempler la Terre promise, juste avant de mourir (Deut., xxxiv, 5). C'est probablement non loin de là que se situe la ville moabite de Nébo, mentionnée dans la Bible (Nombres, xxxii, 3) et dans une inscription figurant sur la stèle de Mesha, roi de Moab (~ 810 env.), qui se glorifie de l'avoir reprise aux Israélites. Plus tard, les oracles d'Isaïe (Is., xv, 2) et de Jérémie (Jér., xlviii, 1) font allusion à sa destruction lors des campagnes assyriennes et babyloniennes en Transjordanie. D'après les traditions postérieures, c'est là que Jérémie aurait caché « la tente, l'arche et l'autel des parfums [...] jusqu'à ce que Dieu ait opéré le rassemblement de son peuple » (II Mach., ii, 4).

Le mont Nébo est généralement identifié avec le djebel en-Neba et l'ancienne ville de Nébo avec Khirbet el-Mukhayyāt où les archéologues ont retrouvé des restes d'occupation datant du ~ xiie au ~ viie siècle. Une basilique byzantine témoigne peut-être de la tradition d'un sanctuaire à cet endroit.

— André LEMAIRE

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : directeur d'études honoraire, École pratique des hautes études, correspondant français de l'Académie des inscriptions et belles-lettres

Classification

Pour citer cet article

André LEMAIRE. NÉBO [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 10/02/2009

Autres références

  • MOÏSE

    • Écrit par
    • 1 444 mots
    ...désert, révélation au Sinaï, pénétration en région de culture, promesses aux patriarches ; mais, pour lui, la figure de Moïse n'a été introduite que « secondairement » dans chacun de ces groupes ; il n'y aurait comme point de départ historique que la tombe de Moïse au Nébo.