NARCISSE, lat. NARCISSUS (mort en 54)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Avec Pallas, Polybe, Félix et Calliste, Narcisse est l'un des plus célèbres affranchis impériaux de Rome sous Claude et sous Néron, entre 41 et 54. Le portrait peu flatteur qu'en fait Racine dans Britannicus, l'opprobre dont il a été chargé par Suétone et par Tacite, l'homme véreux, le concussionnaire, l'intrigant et le criminel qu'il fut sans doute ne sauraient nous cacher le rôle important qu'il joua dans l'Empire romain. Ancien esclave grec, affranchi, Narcisse est intelligent, cultivé et rusé. Il plaît à l'empereur Claude qui fait de lui son conseiller privé, l'équivalent d'un Premier ministre. Protégé par l'impératrice Messaline, il n'hésite pourtant pas à la faire assassiner en l'accusant d'avoir voulu détrôner Claude au profit d'un de ses amants, le jeune et ambitieux chevalier romain Silius. Au service d'un empereur sans volonté et las de régner, Narcisse devient empereur de fait sans en avoir le nom. Toutes les affaires de la Rome impériale passent entre ses mains. Il fait nommer les légats, se livre à des trafics d'influence, vend les charges de l'État, prête de l'argent aux souverains alliés de Rome à des taux usuraires, spécule sur des achats de blé en Égypte et en Afrique du Nord, fait construire à Rome des demeures qu'il transforme en maisons de rapport. Il dirige les travaux d'agrandissement du port d'Ostie, commence l'assèchement du lac Fucin et change ainsi l'image de Rome, en lui donnant le prestige qui convient à la capitale d'un empire. Son rôle est donc loin d'être négatif. On peut mettre aussi à son crédit la totale fidélité qu'il voua à Claude : sur le point d'être tué par les sicaires d'Agrippine qui ne lui pardonnait pas l'influence qu'il avait exercée sur Claude, il brûla tous les papiers compromettants qui auraient pu desservir la mémoire de son ancien maître et empereur.

—  Joël SCHMIDT

Écrit par :

  • : diplômé d'études supérieures d'histoire, directeur de collections historiques

Classification


Autres références

«  NARCISSE, lat. NARCISSUS (mort en 54)  » est également traité dans :

MESSALINE (25 env.-48)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 358 mots

Comme toutes les impératrices de la première moitié du i er siècle, à Rome, Messaline, une des épouses de l'empereur romain Claude, symbolise l'appétit de luxe, la soif du plaisir et l'esprit de lucre de la haute société romaine. L'impératrice Messaline est en fait une parvenue dont l'époux a été hissé par hasard, en 41, sur le trône par des prétoriens en quête d'empereur. Elle est éblouie par la […] Lire la suite

Pour citer l’article

Joël SCHMIDT, « NARCISSE, lat. NARCISSUS (mort en 54) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/narcisse-lat-narcissus/