MUSÉE IMAGINAIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« J'ai dit à Picasso que le vrai lieu du Musée imaginaire est nécessairement un lieu mental » (La Tête d'obsidienne, Paris, 1974) : paraphrasant à son insu sans doute Léonard de Vinci pour qui « la peinture est chose mentale » (cosa mentale), Malraux se plaît à rappeler cette phrase au détour d'un long entretien qu'il eut avec Picasso qui l'interrogeait, avant la parution de son essai sur le Musée imaginaire.

André Malraux

André Malraux

Photographie

Commencé avant la Seconde Guerre mondiale, le dialogue qu’André Malraux entretient avec l’art va se poursuivre et se développer tout au long de son œuvre. 

Crédits : Bettmann/ Getty Images

Afficher

L'expression dont l'auteur des Voix du silence (1951) intitulait déjà un fragment des Essais de psychologie de l'art (1947) a connu depuis une fortune considérable. Victime de son succès, l'expression est très galvaudée aujourd'hui, chacun se croyant désormais assuré de porter en lui son « musée imaginaire », le petit corpus de ses goûts personnels, le catalogue privilégié et exhaustif des œuvres qui, au hasard des rencontres, ont frappé son attention ; ce prétendu musée semble devenu le pendant dérisoire (dans le domaine plastique) de la dérisoire bibliothèque minimale que chacun « aimerait emporter avec lui sur une île déserte ». Aussi l'expression commence-t-elle à irriter les « esprits forts » de notre temps : « La seule idée d'un musée imaginaire me paraît stupide. C'est célébrer le culte de sa propre personnalité à travers les œuvres des autres. » Pierre Boulez n'a certes pas tort, mais Malraux semble lui faire écho quand il rappelle (dans La Tête d'obsidienne) : « Picasso savait qu'il n'y était pas question du musée des préférences de chacun, mais d'un musée dont les œuvres semblent nous choisir, plus que nous ne les choisissons. Le Musée imaginaire, qui ne peut exister que dans notre mémoire, n'est pas non plus un Louvre développé. Celui de Baudelaire accueille quatre siècles ; le Musée imaginaire, cinq millénaires, l'immémorial sauvage et préhistorique [...]. Les dieux et les saints sont devenus des statues ; la métamorphose est l'âme du Musée imaginaire. La foule des œuvres de toutes les civilisations n'« enrichit » pas le Louvre, elle le met en question. »

En fait, ce musée [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  MUSÉE IMAGINAIRE  » est également traité dans :

ART (L'art et son objet) - La reproduction en art

  • Écrit par 
  • Denys RIOUT
  •  • 2 028 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Reproductions et « musée imaginaire » »  : […] Contrairement aux répliques et copies qui ont vocation à être des substituts de l'œuvre originaire, les reproductions, au sens moderne du terme, avouent d'emblée leur différence. Elles sont apparues au xv e  siècle, lorsqu'il fut possible de réaliser des gravures sur métal capables de multiplier les images des modèles dont elles s'inspiraient. Al […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-l-art-et-son-objet-la-reproduction-en-art/#i_28197

ART (Aspects culturels) - Public et art

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH
  •  • 6 253 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Quel public pour l'art ? »  : […] Dans l'art occidental tel que nous le connaissons, la notion de public commence avec le mécénat, autrement dit la commande d'œuvres par des instances collectives, religieuses d'abord, princières ensuite, avec le développement de la « curialisation » analysée par Norbert Elias dans La Société de cour . Dans ce contexte cultuel ou somptuaire, les œuvres avaient deux catégories […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-aspects-culturels-public-et-art/#i_28197

MALRAUX ANDRÉ

  • Écrit par 
  • Jacques LECARME
  •  • 9 029 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Gaulliste, ministre, homme de l'art, mémorialiste (1939-1969) »  : […] La biographie de Malraux n'est pas sans une part d'obscurité : on lui prêtait une campagne brillante dans les chars, en 1940, au vu du récit des Noyers de l'Altenburg (1943), repris dans les Antimémoires (1967) : le sort du soldat Malraux fut plus modeste et plus commun dans la débâcle générale. De 1940 à 1944, il se retire dans le midi de la France, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-malraux/#i_28197

NON-ART

  • Écrit par 
  • Gilbert LASCAULT
  •  • 4 020 mots

Dans le chapitre « Aberrant catalogue d'un musée contradictoire »  : […] Dans Un autre monde (1844), le dessinateur Jean Isidore Grandville imagine (entre autres choses) un art différent. Il montre, dans un musée, un gigantesque pouce ; des plantes réelles que viennent manger les oiseaux ; des bras armés qui se meuvent, sortent de la toile et menacent la vie des spectateurs ; des objets non identifiables dont peut-être certains sont des dos de to […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/non-art/#i_28197

REPRODUCTION DES ŒUVRES D'ART - Copie et reproduction depuis la Renaissance

  • Écrit par 
  • Jacques GUILLERME
  •  • 3 632 mots

Dans le chapitre « Le Musée imaginaire »  : […] Juxtaposées sur la feuille imprimée ou sur le film, les images artificieuses imposent à l'œil des rapprochements jamais vus, créent des enchaînements imprévus de formes et, par la combinaison sophistiquée de cadrages, dessinent d'arbitraires lignes de force. L'expérience qu'on peut en avoir n'est pas toujours plus « fausse » que celle qu'on tire de la vue de fragments archéologiques mutilés et exi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reproduction-des-oeuvres-d-art-copie-et-reproduction-depuis-la-renaissance/#i_28197

LES VOIX DU SILENCE, André Malraux - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 1 083 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une anti-histoire de l'art : réponse aux « Antimémoires » »  : […] Malraux, dès ses années de jeunesse, ses premiers voyages en Italie ou au Cambodge, et ensuite pendant la période de la guerre, a été hanté par les œuvres des musées, composant son musée personnel grâce à sa prodigieuse mémoire. Les œuvres qu'il cite reparaissent dans différents ouvrages comme les personnages des romans de Balzac ou de Proust, elles vivent de leur vie propre dans cette épopée sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-voix-du-silence/#i_28197

Pour citer l’article

Guy BELOUET, « MUSÉE IMAGINAIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/musee-imaginaire/