MUCIUS SCAEVOLA CAIUS (fin VIe s. av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Souvent associé à Horatius Coclès, comme un des héros de la République romaine au moment du siège de Rome par le roi Porsenna en ~ 507, Mucius Scaevola, jeune patricien, décide par une action audacieuse de mettre un terme à l'humiliation des Romains ; ceux-ci ne parviennent pas à chasser les assiégeants étrusques et tremblent chaque jour un peu plus de voir le roi Tarquin être rétabli sur le trône de Rome d'où il a été chassé par la volonté populaire deux ans auparavant. Mucius Scaevola cache un poignard sous sa tunique et gagne en secret le camp ennemi ; il parvient devant le tribunal de justice que préside Porsenna et il poignarde un secrétaire du roi, croyant avoir assassiné le souverain lui-même. Mucius Scaevola est aussitôt arrêté. Traduit devant Porsenna, il prononce des paroles héroïques dont Tite-Live affirme rapporter l'essentiel : « Je suis citoyen romain, on m'appelle Caius Mucius. Ennemi, j'ai voulu tuer un ennemi et je ne suis pas moins prêt à recevoir la mort que je ne l'étais à la donner. Agir et souffrir en homme de cœur est le propre d'un Romain, et je ne suis pas le seul que ces sentiments animent. Beaucoup d'autres après moi aspirent au même honneur. Apprête-toi donc, si tu crois devoir le faire, à combattre pour ta vie à chaque heure du jour. Tu rencontreras un poignard et un ennemi jusque sous le vestibule de ton palais. Cette guerre, c'est la jeunesse de Rome, c'est nous qui te la déclarons... » Porsenna, courroucé, veut faire torturer Mucius pour tenter de lui faire avouer les secrets du complot dont le Romain le menace, mais Mucius pose sa main droite sur un brasier et s'écrie : « Vois combien le corps est peu de chose pour ceux qui n'ont en vue que la gloire. » Par ce geste, Mucius veut également punir en la brûlant la main qui s'est trompée de victime. Il ne lui restera plus que la main gauche, ce qui lui vaudra le surnom de Scaevola, le gaucher. Ébranlé par tant de conviction et d'héroïsme, Porsenna libère Mucius sur-le-champ, mais celui-ci persiste dans ses propos vengeurs et lui dit qu'il reste trois cents jeunes gens prêts à l'assassiner. Effrayé, Porsenna fait alors des propositions de paix qui sont acceptées par les Romains et il quitte avec son armée le territoire de Rome. La menace qu'a proférée Mucius Scaevola a été décisive. Aussi, pour le récompenser de son héroïsme, le Sénat lui accorde les terres non loin du Tibre qui prendront dans l'histoire le nom de prés Muciens.

—  Joël SCHMIDT

Écrit par :

  • : diplômé d'études supérieures d'histoire, directeur de collections historiques

Classification


Autres références

«  MUCIUS SCAEVOLA CAIUS (fin VI e s. av. J.-C.)  » est également traité dans :

HORATIUS COCLÈS (fin VIe s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 739 mots

Horatius Coclès appartient à la galerie des héros antiques qui illustrent les premiers temps de la République romaine. Son action se situerait juste après 509 avant J.-C., date à laquelle la chute des rois étrusques et l'instauration de la République provoquent une guerre entre Rome et le puissant roi étrusque de Clusium, Porsenna. Durant ce conflit, trois héros se seraient distingués : Mucius Sc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/horatius-cocles/#i_42352

ROME ET EMPIRE ROMAIN - La République

  • Écrit par 
  • Raymond BLOCH
  •  • 10 921 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'établissement de la République »  : […] Le récit que fait l'annalistique de l'établissement de la République est artificiel et tendancieux ; il faut en suivre le cours pour tenter de retrouver la réalité qu'il cache. Un des fils de Tarquin le Superbe s'éprend d'une matrone vertueuse, Lucrèce, femme de Tarquin Collatin. Ne pouvant réduire sa résistance, il la viole et Lucrèce se suicide. Le peuple romain se soulève sous la direction de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-la-republique/#i_42352

Pour citer l’article

Joël SCHMIDT, « MUCIUS SCAEVOLA CAIUS (fin VIe s. av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mucius-scaevola-caius/