MOULIN À VENT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Connu au viie siècle sur les plateaux iraniens, le moulin à vent est alors une tour assez haute percée de meurtrières qui remplacent le bief : par ces ouvertures, le vent s'engouffre avec plus de violence, entraînant une roue à palettes, disposée horizontalement au sommet de la construction. L'axe vertical de cette roue est solidaire, au bas du moulin, d'une meule tournante placée au-dessus de la meule gisante.

On attribue aux Arabes la diffusion vers l'ouest du moulin à vent, signalé pour la première fois en Europe par un texte anglo-saxon de 833. L'usage du moulin à vent ne devient commun qu'au xiie siècle, tout d'abord sur les côtes anglaises et normandes, où il peut recevoir le vent du large. Il est connu, au xiiie siècle, à Paris, en Champagne, en Hollande et au Danemark au xive siècle, en Suède et en Pologne. Le moulin à vent occidental diffère d'ailleurs du prototype persan : des ailes remplacent la roue motrice et sont fixées sur un arbre horizontal. Le mouvement est transmis, par un engrenage à lanterne, à l'arbre vertical entraînant la meule tournante. Pour présenter ses ailes au vent, le moulin lui-même doit être orientable : on le fait pivoter sur sa base. Au xiiie siècle, une autre solution est adoptée : seul le toit tourne sur une cabine fixe.

Le moulin à vent oriental servait uniquement à la mouture des grains. En Europe, et notamment en Hollande à partir du xive siècle, le moulin à vent est employé pour l'assèchement des polders.

Moulin à vent, Pays-Bas

Moulin à vent, Pays-Bas

photographie

La technique du moulin à vent couplée à l'usage de la vis d'Archimède a permis d'assécher les polders. 

Crédits : S. van der Werf/ Shutterstock

Afficher

—  Jacques MÉRAND

Écrit par :

Classification


Autres références

«  MOULIN À VENT  » est également traité dans :

ÉNERGIES RENOUVELABLES

  • Écrit par 
  • Bernard CHABOT
  •  • 18 505 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Historique »  : […] L'énergie éolienne a été domestiquée depuis l'Antiquité. En dehors de la marine à voile, qui a connu son apogée dans les années 1870 avec l'équivalent de 500 MW, les usages traditionnels de l'énergie éolienne ont d'abord valorisé directement l'énergie mécanique produite : entraînement de meules de moulins, pompage de l'eau. Les «  moulins à vent » ont ainsi contribué au développement économique de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/energies-renouvelables/#i_33626

MACHINISME

  • Écrit par 
  • Bertrand GILLE, 
  • Pierre NAVILLE
  •  • 6 783 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le Moyen Âge »  : […] Le Moyen Âge n'a guère innové, mais il a connu une extension considérable des machines que lui avait léguées l'Antiquité. En quelques domaines, toutefois, cette époque a fait preuve d'une certaine originalité. L'usage de l'énergie hydraulique a été très généralisé au Moyen Âge : les roues dentées et les engrenages permettaient d'y adapter les broyeurs et les meules, l'arbre à cames, les marteaux, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/machinisme/#i_33626

POLDER

  • Écrit par 
  • André GAMBLIN
  •  • 2 350 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Canaux et moulins »  : […] L'eau est évacuée par un réseau hiérarchisé de drains et de canaux. L'assèchement a été rendu possible grâce aux moulins dont les premiers semblent dater du début du xvii e  siècle  ; dans les plus anciens modèles, tout le corps tourne et ils n'élèvent l'eau que de 1,50 mètre ; au xvii e  siècle, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polder/#i_33626

RURALE CIVILISATION

  • Écrit par 
  • Emmanuel LE ROY LADURIE
  •  • 14 397 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le bœuf et l'araire »  : […] Néanmoins, l'histoire des civilisations rurales n'est pas seulement, il s'en faut de beaucoup, constituée par une dialectique du maître et du serf. Un coup d'œil d'ensemble sur la stratigraphie temporelle de notre objet distingue immédiatement une autre innovation d'importance : c'est l'araire, machine à labourer, flanquée du bœuf de traction, sans lequel la technique aratoire est inconcevable. V […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/civilisation-rurale/#i_33626

Pour citer l’article

Jacques MÉRAND, « MOULIN À VENT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/moulin-a-vent/