KANTÉ MORY (1950-2020)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Surnommé « le griot électrique », ou encore « le griot rock », le chanteur et musicien guinéen Mory Kanté a donné en 1987 à l'Afrique, avec « Yéké Yéké », l'un de ses plus retentissants succès mondiaux. Ce titre fétiche, qui a fait découvrir la kora au grand public, illustrait un aspect fondamental de sa démarche artistique : la valorisation des instruments traditionnels. En 1989, pour la cérémonie inaugurale de la Grande Arche de la Défense, à Paris, il avait présenté un ensemble réunissant cent trente musiciens, chanteuses et chanteurs traditionnels.

Ces sons et ce patrimoine culturel furent consubstantiels à Mory Kanté, né le 29 mars 1950 à Albadaria, un village des environs de Kissidougou, aux sources du fleuve Niger, au sud de la Guinée. Fils d’une chanteuse malienne, Fatouma Kamissoko, et d’un père guinéen, El-Hadj Djeli Fodé Kanté, qui l’initie au balafon, il est envoyé par ses parents, vers l’âge de sept ans, à Bamako, capitale du Mali voisin où sa tante Maman Ba Kamissoko, de la caste des griots comme ses parents, prend en charge son éducation. Le jeune garçon perfectionne son jeu au balafon, chante dans les fêtes familiales et les cérémonies. Arrivent les années 1960, le temps des indépendances et des influences musicales tous azimuts : rumba zaïroise, salsa cubaine, pop et rock anglo-saxons. Sans renier son héritage traditionnel, Mory Kanté rêve de modernité musicale et, déjà, de fusion. Il apprend à jouer de la guitare. À dix-huit ans, il fréquente pendant un an l'Institut national des arts de Bamako, puis commence à jouer au sein de différents groupes. En 1971, il rejoint le fameux Rail Band, orchestre du Buffet Hôtel de la gare de Bamako, en tant que joueur de balafon. Mory Kanté a vingt et un ans. Sa carrière commence véritablement, lorsque, dans cette formation, il remplace le chanteur malien Salif Keita, parti pour Abidjan (Côte d’Ivoire), à l'époque épicentre de la vie musicale en Afrique de l'Ouest. Mory Kanté suivra le même ch [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  KANTÉ MORY (1950-2020)  » est également traité dans :

WORLD MUSIC ET MUSIQUES DU MONDE

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 899 mots
  •  • 1 média

La world music est un concept « fourre-tout » qui correspond à la médiatisation de formes populaires d'expressions musicales, ces dernières étant elles-mêmes liées à des traditions ancestrales. Permettant l'exposition commerciale de musiciens qui eurent longtemps du mal à trouver des circuits de diffusion adéquats, la world music fait circuler leurs œuvres (par l'intermédiaire de festivals et de l […] Lire la suite

Pour citer l’article

Patrick LABESSE, « KANTÉ MORY - (1950-2020) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/mory-kante/