DESAI MORARJI (1896-1995)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dirigeant éminent du Parti du Congrès, Premier ministre de l'Inde de 1977 à 1979, Morarji Desai reste une figure controversée de la vie politique indienne. Sa personnalité dérange et rebute. Ses idées politiques, mélange de libéralisme et d'idéaux gandhiens, suscitent l'opposition au sein même de son propre parti, au point de l'écarter par deux fois de la succession à la tête du gouvernement indien.

Cet homme austère et hautain, voire entêté, a la réputation de ne condescendre à aucun compromis. Il adhère, selon ses propres termes, à la plus “rigide des disciplines”, ce qui se traduit par un mode de vie spartiate, le puritanisme des mœurs, le respect des traditions familiales et religieuses. Il prêche la vie simple, porte le vêtement en textile naturel qu'il tisse lui-même à la main (le khadi), suit un régime strictement végétarien...

Les traits gandhiens de son caractère doivent beaucoup à ses origines sociales. Morarji Desai naît le 29 février 1896 dans une famille brahmane nombreuse et pauvre, d'un petit village du Gujarat, base du traditionalisme gandhien. La pauvreté du milieu familial, le décès précoce de son père l'amènent très jeune à assumer la charge des responsabilités familiales.

C'est sans doute une des raisons pour lesquelles Morarji Desai entre tardivement en politique, à l'âge de trente-quatre ans. En 1930, il devient membre du Gujarat Pradesh Congress Committee et, l'année suivante, participe activement au mouvement de désobéissance civile lancé par le Mahatma Gandhi. Son engagement dans le mouvement d'indépendance sera dorénavant total, et son ascension politique fulgurante. En 1937, il est élu à l'Assemblée législative de Bombay et nommé ministre au sein du premier gouvernement congressiste de cette province. De 1946 à 1952, il est ministre de l'Intérieur dans le gouvernement congressiste de Bombay avant d'en être le chief minister, de 1952 à 1956.

En 1956, il est appelé à New Delhi pour participer au gouverneme [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : maître de conférences à l'Institut d'études politiques de Paris

Classification


Autres références

«  DESAI MORARJI (1896-1995)  » est également traité dans :

GANDHI INDIRA (1917-1984)

  • Écrit par 
  • Max ZINS
  •  • 1 820 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un Premier ministre autoritaire »  : […] Ses débuts de Premier ministre seront difficiles. C'est peut-être de cette période que date sa méfiance instinctive envers ceux qui l'entourent, hormis les plus proches membres de sa famille. Quoi qu'il en soit, d'emblée un homme, Morarji Desai, chef de file de l'une des tendances conservatrices du parti, s'oppose à elle. La majorité du parti ne le suit pas, mais pour des raisons différentes. Cer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/indira-gandhi/#i_84849

INDE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Christophe JAFFRELOT, 
  • Jacques POUCHEPADASS
  • , Universalis
  •  • 22 498 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « L'épisode Janata »  : […] Dans la semaine qui suit l'annonce d'Indira Gandhi, le Congrès (O), le Bharatiya Lok Dal, le Jana Sangh – le principal parti nationaliste hindou – et le Parti socialiste fusionnent au sein du Janata Party. Ce nouveau parti, qui prend pour président Morarji Desai et pour vice-président Charan Singh, reçoit peu après le soutien d'un dissident du Congrès (R), Jagjivan Ram, ministre de l'Intérieur p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_84849

Pour citer l’article

Jyotsna SAKSENA, « DESAI MORARJI - (1896-1995) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/morarji-desai/