MONDRIAN / DE STIJL (expositions)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La dernière exposition monographique et rétrospective consacrée en France à l'œuvre de Piet Mondrian (1872-1944) datait de 1969 ; présentée à l'Orangerie des Tuileries, elle avait également été la première dans ce pays où l'artiste, Hollandais d'origine, avait pourtant passé près de trente années de sa vie. Depuis, et malgré le succès rencontré alors, l'expérience n'avait pas été reconduite : ainsi la dernière rétrospective en date, co-organisée par les Pays-Bas et les États-Unis en 1994-1996, n'avait pas fait étape en France. Il était donc plus que temps que le public français puisse se confronter directement à ces œuvres radicales et prendre la mesure de l'exigence de la quête picturale et spirituelle qui animait leur auteur. On ne manquera pas d'insister sur la gageure que représente une telle exposition, quand les collections nationales conservent moins de dix œuvres de cette figure majeure de l'art du xxe siècle et quand certaines, celles produites à New York à la fin de sa vie, ne quittent plus depuis fort longtemps le sol américain.

Aussi l'exposition conçue par Brigitte Leal au Centre Georges-Pompidou (1er décembre 2010-21 mars 2011), qui s'achève avec New York City I (1942) et l'évocation du dernier atelier de l'artiste, n'est-elle pas à proprement parler une rétrospective de l'œuvre de Mondrian. Ses débuts en peinture, placés sous le signe du réalisme hollandais, étaient absents, non seulement parce qu'ils avaient été montrés en 2002 au musée d'Orsay, mais aussi pour servir un propos, double, comme l'était du reste cette exposition bipartite. D'une part, le volet « Mondrian » se concentre sur la période parisienne et plus spécifiquement sur le dialogue avec le cubisme ; d'autre part, la partie « De Stijl 1917-1931 », sous le commissariat de Frédéric Migayrou, montre le peintre dans un milieu artistique et intellectuel, celui des Pays-Bas au tournant du siècle, pétri d'ésotérisme et aspirant à de profondes réformes sociales.

Au début de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Guitemie MALDONADO, « MONDRIAN / DE STIJL (expositions) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mondrian-de-stijl-expositions/