Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

VAN DER LECK BART (1876-1958)

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

Peintre hollandais originaire d'Utrecht, ami de Mondrian, actif militant du néo-plasticisme, Van der Leck s'est joint dans le courant de l'année 1917 au groupe des fondateurs du mouvement et de la revue De Stijl. Ses positions métaphysiques et son idéalisme sont très apparentés aux théories de Van Doesburg. Comme ce dernier, il s'est attaché à analyser les rapports entre la peinture et l'architecture, tout en mettant l'accent sur la notion de surface, support de la peinture qu'il convient d'explorer comme lieu de tensions, d'équilibre et de spatialisation de la couleur. L'originalité de son système plastique (qu'il a appliqué à la décoration intérieure et au tissu d'ameublement) repose sur le fait que, contrairement à Mondrian et à Van Doesburg, qui composent en subdivisant un plan-surface en zones rectangulaires homogènes, colorées, asymétriques, prisonnières d'un épais réseau linéaire (grille), Van der Leck dispose sur l'écran-support de petites figures géométriques (carrés, rectangles, trapèzes) établies en couleurs primaires, semblables à des confettis, de telle sorte que naisse entre elles une tension qui n'aura jamais raison de leur situation aimantée par la force du plan neutre, sur lequel se joue un événement plastique qui a été influencé, en partie, par les spéculations de Malevitch (suprématisme).

— Robert L. DELEVOY

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : directeur de l'École nationale supérieure d'architecture et des arts visuels, Bruxelles

Classification

Pour citer cet article

Robert L. DELEVOY. VAN DER LECK BART (1876-1958) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Autres références

  • STIJL DE

    • Écrit par
    • 4 850 mots
    ...son entour (d'où l'intérêt de tous les peintres du Stijl pour les jeux sur le cadre et pour les polyptyques – par exemple, le célèbre Mine, Triptyque de Van der Leck (1916), au Gemeentemuseum, La Haye, ou la Composition XVIII en trois tableaux de Theo van Doesburg (1920), dans la succession Van Doesburg,...