BUCKNER MILTON (1915-1977)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sa verve s'exprimait en musique comme dans tout le reste de sa vie. Pianiste et organiste, Milton « Milt » Buckner voulait être à la fois un homme de spectacle et un musicien ; il souhaitait que sa musique plaise, par sa force rythmique, qu'elle détende et amuse ; mais il ne fit jamais de concessions qui l'auraient entraîné dans le domaine de la médiocrité. En fait, sous cette façade joviale, derrière cette musique apparemment simple, se cachait un homme qui, pour n'avoir pas été vraiment un défricheur, joua malgré tout un rôle insigne dans l'histoire du jazz. En trois occasions au moins.

Il fut longtemps associé à Lionel Hampton à l'époque où celui-ci s'entourait d'un grand orchestre et faisait couler le swing à flots. Milt Buckner y déploya ses talents d'arrangeur, s'efforçant de toujours trouver le tissu orchestral le plus propre à mettre Hampton en valeur. Pour l'orchestre, pour son chef, il composa l'un des airs les plus célèbres du répertoire : Hamp's Boogie Woogie.

Dans la formation de Lionel Hampton, il commença par jouer du piano, se fondant dans les ensembles, s'intégrant à la section rythmique et contribuant à lui donner ce punch tant apprécié. Vers 1950, alors que Milt Buckner était absent, Hampton avait engagé un organiste, et le son de cet instrument, peu demandé alors, lui avait plu. Lorsque l'organiste le quitta, Hampton demanda à Buckner de continuer à servir l'instrument Hammond. Et c'est ainsi que celui-ci devint l'un des premiers (après Fats Waller et Count Basie, avec Wild Bill Davis et Bill Doggett, mais avant Jimmy Smith) musiciens de jazz à populariser l'orgue électronique.

Disciple de Fats Waller à l'orgue, Milt Buckner fut, au piano, le créateur d'un style vraiment original, procédant par succession d'accords plaqués parallèlement des deux mains sur le clavier. La légende veut que cette manière ait été due [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Denis Constant MARTIN, « BUCKNER MILTON - (1915-1977) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/milton-buckner/