SALTYKOV-CHTCHÉDRINE MIKHAÏL EVGRAFOVIČ (1826-1889)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La direction des « Annales » et les dernières années

Après la mort de Nékrassov en décembre 1877, Saltykov dirigea la revue Annales de la Patrie et lui consacra le meilleur de son temps et de ses forces. Cependant, il publie encore une étude sur le remplacement des hobereaux ruinés par de nouveaux propriétaires issus de la paysannerie dans Asile Mon Repos (Ubežišče Monrepo, 1878-1879), refuse pour la Russie l'embourgeoisement qui envahit l'Europe et particulièrement l'Allemagne dans À l'étranger (Za rubežom, 1880-1881) ; il termine son œuvre avec les Futilités de la vie (Meloči žizni, 1886-1887) qui accaparent l'homme et le détournent des vraies questions, et ce Pochékhonié d'autrefois (Pošekhonskaja starina, 1887-1889), évocation ambiguë d'un monde disparu que ses sombres couleurs ne privent pas de tout charme.

Sa revue interdite depuis avril 1884, Saltykov traîna péniblement dans la maladie et l'amertume ses cinq dernières années. Après une éclipse dans sa renommée, il figure depuis 1905 parmi les classiques russes, au même titre que Herzen ou N. Tchernychevski, et étend sans cesse son audience dans un Occident qui l'a longtemps méconnu.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Autres références

«  SALTYKOV-CHTCHÉDRINE MIKHAÏL EVGRAFOVIC (1826-1889)  » est également traité dans :

RUSSIE (Arts et culture) - Le théâtre

  • Écrit par 
  • Béatrice PICON-VALLIN, 
  • Nicole ZAND
  •  • 8 636 mots

Dans le chapitre « Efremov et le théâtre Sovremmenik »  : […] Le nom d'Oleg Efremov (1927-2000) reste lié à celui du théâtre Sovremmenik (« contemporain »). C'est en 1956 – l'année du rapport secret de Khrouchtchev – que le Sovremmenik a été créé par de jeunes diplômés de l'école du Théâtre d'art, groupés autour d'Efremov. Le but de la nouvelle compagnie est de présenter surtout un répertoire contemporain et d'encourager les jeunes auteurs soviétiques. Le th […] Lire la suite

Pour citer l’article

Michel CADOT, « SALTYKOV-CHTCHÉDRINE MIKHAÏL EVGRAFOVIČ - (1826-1889) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/mikhail-evgrafovic-saltykov-chtchedrine/