PISTOLETTO MICHELANGELO (1933- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Michelangelo Pistoletto est apparu sur la scène artistique italienne, dans le tout début des années 1960, avant que Germano Celant ne formule de manière critique la notion d'« arte povera ». S'il a participé à la plupart des manifestations du groupe, il reste un artiste qui résiste aux catégories existantes par le nombre d'expériences qu'il ne cesse de mettre en chantier.

Peintre, sculpteur, photographe, actionniste, écrivain, théoricien et philosophe, Michelangelo Pistoletto est né à Biella, près de Turin, en l933. Dès l'âge de quatorze ans, il commence à travailler avec son père, peintre et restaurateur. Entre 1956 et l960, il réalise une série d'autoportraits dans lesquels il réduit peu à peu le fond à une surface monochrome dorée ou argentée qu'il expose pour la première fois à la galerie Galatea de Turin en l960. À partir de l962, il met en œuvre un ensemble de pièces constituées par des images photographiques sérigraphiées sur acier poli, représentant un ou plusieurs personnages : Donne nude che ballano (Femmes nues qui dansent, 1964), ou Donna al cimitero (Femme au cimetière, 1962-1974, Musée national d'art moderne-Centre Georges-Pompidou, Paris). « C'est à partir du monochrome sans chrome, ce zéro total qu'était cette surface polie, écrit l'artiste, que toutes les images ont pu sortir... Il y avait là non seulement un portrait, mais, du fait de l'acier réfléchissant, l'autoportrait du monde. » Ces tableaux, posés à la verticale sur le sol, accueillent l'image du regardeur et son environnement, et « de fenêtre qu'il était le tableau devient porte ». La problématique du miroir, où la logique de la perspective est à la fois accomplie et renversée reste une constante dans l'œuvre de l'artiste qui la reprend périodiquement sous des formes et des installations différentes. Division et multiplication du miroir, sera en particulier le titre d'une grande exposition au P.S. 1, lieu avant-gardiste new-yorkais, en 1988.

La réalisation de la série [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  PISTOLETTO MICHELANGELO (1933- )  » est également traité dans :

ARTE POVERA

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 1 648 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Rome et Turin : de nouvelles pratiques artistiques  »  : […] C'est à Turin et à Rome que vont se concrétiser, pour l'essentiel, les conditions esthétiques de l'émergence de l'Arte povera. À Turin, ville la plus industrialisée de toute l'Italie, la galerie Sperone réunit en l966, sous le titre Arte abitabile , les artistes Giovanni Anselmo (né en 1934), Alighiero e Boetti (1940-1994) et Michelangelo Pistoletto ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arte-povera/#i_44918

Pour citer l’article

Maïten BOUISSET, « PISTOLETTO MICHELANGELO (1933- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/michelangelo-pistoletto/