MONK MEREDITH (1942- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Artiste américaine née le 20 novembre 1942 à Lima (Pérou).

Meredith Jane Monk étudie le piano et l'eurythmie dès son plus jeune âge. En 1964, elle obtient une licence au Sarah Lawrence College de Bronxville (New York). Dès les débuts de sa carrière, Elle s'intéresse au chant, au cinéma, à la chorégraphie et à l'interprétation. Son œuvre multiforme, qu'elle appelle « théâtre composite », intègre toutes ces disciplines. Meredith Monk commence sa carrière de performer en 1964 et fonde en 1968 une compagnie artistique interdisciplinaire, The House. Son goût pour l'expérimentation se manifeste dans son approche du « chant ». Sa musique vocale est une recherche d'un son à la fois primordial et futuriste, sans paroles reconnaissables. Elle explore des techniques de jeu étendues, allant du chant conventionnel dans un registre de quatre octaves à toute une gamme de sons inhabituels qui évoquent le gémissement, le hoquet, le rire et les cris d'animaux.

Monk reçoit un Obie Award, récompense théâtrale décernée par le magazine Village Voice, en 1972. En 1973, elle joue Education of the Girlchild, une œuvre sans dialogues qui explore le mouvement et la stase. Elle la reprendra en 1979 et en 1991. Elle obtient un deuxième Obie Award en 1976 pour la pièce de théâtre Quarry. En 1978, elle fonde le Meredith Monk & Vocal Ensemble, avec lequel elle fait des tournées dans le monde entier et de nombreux enregistrements, notamment Our Lady of Late (1975), Dolmen Music (1981) et Turtle Dreams (1983). Monk réalise un long-métrage, Book of Days (1989), projeté au festival du film de New York. Une version plus courte est également diffusée à la télévision. En 1991, a lieu la première de son opéra multimédia Atlas. Son style singulier, son œuvre prolifique et son succès durable font de Meredith Monk une pionnière en même temps qu'une institution dans l'univers relativement récent de l'art performance. En 1985, un troisième Obie Award est décerné à l'artiste pour l'ensemble de sa carrière. En 1995, elle reçoit une bourse de la fondation MacArthur.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  MONK MEREDITH (1942- )  » est également traité dans :

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Le théâtre et le cinéma

  • Écrit par 
  • Geneviève FABRE, 
  • Liliane KERJAN, 
  • Joël MAGNY
  •  • 9 417 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La recherche théâtrale »  : […] Si les animateurs de théâtre ont pendant quelques années choisi l'engagement dans l'actualité et la subversion, ils n'ont jamais perdu de vue la recherche théâtrale. Un travail incessant a été mené pour renouveler les structures dramatiques, le jeu des comédiens et le rapport entre scène et salle, et pour repenser la fonction de l'art dans la socié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-le-theatre-et-le-cinema/#i_10255

Pour citer l’article

« MONK MEREDITH (1942- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/meredith-monk/