MÈRE TERESA (1910-1997)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Mère Teresa

Mère Teresa
Crédits : Mark Edwards/ Keystone Features/ Getty Images

photographie

Émeutes de Calcutta, 1946

Émeutes de Calcutta, 1946
Crédits : Hulton Getty

photographie


Décédée le 5 septembre 1997 dans sa quatre-vingt-septième année, mère Teresa restera, au beau milieu du xxe siècle largement sécularisé, un témoin intransigeant de la foi religieuse traditionnelle. Elle a su capter la soif de spiritualité du monde entier, attirant à elle des soutiens bien au-delà de l'Église catholique, et fut tenue pour un suprême exemple d'humilité, de dévotion et de charité envers les plus pauvres parmi les pauvres.

Mère Teresa

Mère Teresa

Photographie

Mère Teresa consacra sa vie à soulager, en Inde, la misère des déshérités. Elle travaille ici, vers 1970, dans un orphelinat de Calcutta. 

Crédits : Mark Edwards/ Keystone Features/ Getty Images

Afficher

À une époque où la plupart des ordres religieux rencontraient des difficultés à susciter des vocations nouvelles, la congrégation qu'elle a fondée en 1950, Les Missionnaires de la charité, n'a cessé de se développer. Mère Teresa était, au moment de sa mort, à la tête d'un ordre comptant quatre mille sœurs réparties dans cent trente pays.

La plus jeune de trois enfants, elle est née sous le nom d'Agnès Gonxha Bojaxhiu le 27 août 1910 à Skopje (alors en Macédoine), de parents albanais. Son père, militant nationaliste, fut assassiné probablement lors d'un complot politique, alors qu'elle avait huit ans. Dans une famille privée d'hommes après le départ de son frère pour l'armée, elle grandit dans une décente pauvreté. Sous l'influence des pères jésuites qui l'avaient convaincue de la nécessité de répondre aux appels des missions catholiques en Inde, elle rejoignit en 1928 la congrégation irlandaise des Sœurs de Loreto, dans le but d'être envoyée dans le sous-continent.

Après six mois d'apprentissage de l'anglais à Dublin, elle partit pour Darjeeling, puis pour le couvent des Sœurs de Loreto à Calcutta. Pendant quelque vingt ans, elle eut pour seule mission, dans l'enceinte semi-cloîtrée, d'enseigner l'histoire et la géographie aux jeunes filles bengali de bonne famille. En 1937, peu après avoir prononcé ses vœux définitifs, elle fut nommée directrice de l'une des écoles du couvent.

En août 1946, Calcutta souffrait du contrecoup des destructions et de la désorganisation appo [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Les derniers événements

1er-10 février 1986 • Vatican - IndeVoyage du pape Jean-Paul II en Inde

s'agenouillant pieds nus devant le monument funéraire du Mahatma Gandhi impressionne favorablement l'opinion indienne. Le 3, à Calcutta, Jean-Paul II visite l'ashram de mère Teresa, Prix Nobel de la paix. Le 5, à Madras, il réclame le respect par tous les citoyens de la liberté de culte inscrite [...] Lire la suite

8-19 août 1985 • Vatican - AfriqueTroisième voyage du pape Jean-Paul II en Afrique

et la famille chrétienne », il dénonce la polygamie comme contraire à la dignité de la personne humaine. En présence de mère Teresa, Prix Nobel de la paix, Jean-Paul II insiste sur le besoin d'assistance des pays touchés par la famine. Le 19, le pape achève son voyage africain par un bref séjour au Maroc [...] Lire la suite

16-27 février 1981 • Vatican - Pakistan - Philippines - JaponVoyage du pape Jean-Paul II en Asie

et pastorale ». Parmi les six mille religieuses qui l'attendent à Notre-Dame-de-Bon-Secours à Baclaran, se trouve mère Teresa, prix Nobel de la paix. Après Manille, le pape visite sept îles de l'archipel des Philippines. À Bacolod, ville sucrière, il prononce un discours où il dénonce les différentes [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Anne SEBBA, « MÈRE TERESA (1910-1997) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mere-teresa/