MARTIANUS CAPELLA (2e moitié IVe s.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrivain latin d'origine africaine, Martianus Capella est l'auteur d'un manuel encyclopédique des sept arts libéraux qui deviendront le trivium (grammaire, dialectique, rhétorique) et le quadrivium (arithmétique, géométrie, astronomie, musique) du Moyen Âge. Intitulé Des noces de Mercure et de Philologie (éd. A. Dick, Leipzig, 1925), cet ouvrage comprend neuf livres : les deux premiers tracent le cadre allégorique ; les sept autres exposent chacun un des arts, en utilisant des manuels scolaires de l'Antiquité tardive, notamment en ce qui concerne la dialectique, très probablement des œuvres perdues de Marius Victorinus (cf. P. Hadot, Marius Victorinus, 1971). Parallèlement aux Institutions de Cassiodore, l'encyclopédie de Martianus Capella a fourni au haut Moyen Âge la structure et le contenu de la culture, notamment pour la rhétorique et la dialectique. Son influence s'exerça jusqu'aux xie et xiie siècles.

—  Pierre HADOT

Écrit par :

Classification


Autres références

«  MARTIANUS CAPELLA (2 e moitié IV e s.)  » est également traité dans :

ALLÉGORIE

  • Écrit par 
  • Frédéric ELSIG, 
  • Jean-François GROULIER, 
  • Jacqueline LICHTENSTEIN, 
  • Daniel POIRION, 
  • Daniel RUSSO, 
  • Gilles SAURON
  •  • 11 638 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le Moyen Âge »  : […] Au Moyen Âge, la symbolique allégorique privilégie surtout, au moins jusqu'au xv e  siècle, des représentations des arts libéraux ( trivium , quadrivium ) et du combat des vertus et des vices. Deux textes sont à la base des cycles d'images : les Noces de Philologie et Mercure de Martianus Capella et la Psychomachie de Prudence, tous deux comp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allegorie/#i_17864

PHILOLOGIE

  • Écrit par 
  • Paul ZUMTHOR
  •  • 4 816 mots

Dans le chapitre « L'Antiquité »  : […] Dès le vi e  siècle avant notre ère se marque, dans le monde hellénique, le besoin d'authentifier et d'expliquer les grandes œuvres de la tradition poétique, spécialement celles d'Homère. D'où l'élaboration de gloses, scolies et paraphrases, auxquelles s'ajoutent bientôt les analyses de la rhétorique. Cet ensemble de recherches et de spéculations, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philologie/#i_17864

Pour citer l’article

Pierre HADOT, « MARTIANUS CAPELLA (2e moitié IVe s.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/martianus-capella/