NUSSBAUM MARTHA (1947- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Former les citoyens d’une société juste

Parallèlement, Nussbaum a développé une réflexion sur les émotions comme formes de pensée et dimension centrale de la vie morale, inspirée par les stoïciens et nourrie des travaux récents de psychologie morale et de biologie. Entamée avec La Connaissance de l’amour (1990), cette réflexion s’est prolongée dans Upheavals of Thought. The Intelligence of Emotions (2001) et plus récemment Political Emotions. Why Love Matters for Justice (2013). Comme l’indique le titre de ce dernier ouvrage, cette réflexion est profondément liée à la question de la justice sociale. Si des émotions comme le dégoût ou la honte peuvent faire obstacle à l’instauration d’une société plus juste, la compassion et l’amour constituent des adjuvants qu’il importe de cultiver chez les citoyens d’une démocratie juste pour que celle-ci se maintienne. Les travaux de Nussbaum sur la justice sociale et les émotions convergent ainsi dans une réflexion sur l’éducation. Présente dans son travail dès ses premiers écrits, cette préoccupation l’a conduite à intervenir dans le débat public pour défendre l’importance d’une éducation fondée sur les humanités, dans un monde globalisé où les valeurs de l’économie se révèlent hégémoniques, en particulier dans l’ouvrage Not for Profit: Why Democracy Needs the Humanities (2010 ; trad. fr. 2011).


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : docteure en philosophie, chercheuse rattachée au laboratoire SOPHIAPOL, université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Marie GARRAU, « NUSSBAUM MARTHA (1947- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/martha-nussbaum/