MARK, monnaie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

À l'origine, c'est-à-dire vers le xiie siècle, le terme « marc » a désigné un poids de métal précieux. Il a servi d'unité de référence et de compte à diverses monnaies germaniques jusqu'à la création effective de l'unité monétaire dénommée Mark par le Reichstag en décembre 1871. Le mark, défini comme valant 1/1395 de livre d'or fin et divisé en 100 pfennig, devient officiellement, en 1873, la monnaie de tous les États de l'Empire allemand.

Monnaie « sans histoire » de 1873 à 1914, le mark sombre dans l'inflation à la suite de la Première Guerre mondiale. Le cours du dollar atteint 11,7 milliards de mark en novembre 1923.

La réforme monétaire de 1923 rétablit l'ordre en créant une unité nouvelle, dénommée Rentenmark, gagée par une hypothèque générale sur le capital du pays. Le cours du dollar est stabilisé à 4,2 milliards de mark-papier et ces derniers sont échangés contre des Rentenmark à raison de 1 pour 1 milliard.

En 1924, une nouvelle réforme monétaire crée le Reichsmark, monnaie convertible en or ou en devises. Malgré la crise économique et la panique bancaire de 1930, le Reichsmark ne fut pas dévalué. En vue de remédier aux inconvénients que présentait pour son commerce extérieur une monnaie surévaluée, le gouvernement allemand institua un contrôle des changes, favorisa les opérations de troc et aménagea un système de comptes en mark bloqués (Sperrmark) comportant des définitions de l'unité monétaire variables : l'Allemagne connaît alors le mark inscrit (Registermark), destiné au règlement de certaines exportations, le mark touristique, le mark titre (Effektensperrmark), destiné à empêcher les Allemands d'exporter leurs capitaux en achetant des valeurs étrangères, le mark crédit (Kreditsperrmark) provenant de la vente d'immeubles et de créances hypothécaires. Le nom de Hjalmar Schacht, président de la Reichsbank de 1924 à 1929, puis de 1933 à 1939, et ministre de l'Économie du Reich [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages






Écrit par :

  • : licencié en droit, diplômé de l'École nationale des langues orientales vivantes, professeur à la faculté libre, autonome et cogérée d'économie et de droit, Paris

Classification


Autres références

«  MARK, monnaie  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne moderne et contemporaine

  • Écrit par 
  • Michel EUDE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 26 839 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « Une économie « américaine » »  : […] Pendant les quinze années qui séparent la disparition du II e  Reich de l'avènement du III e , l'économie allemande voit alterner les crises et les périodes de prospérité. Crise de l'après-guerre, que caractérise l'effondrement du mark, bien plutôt qu'une baisse de la production : si celle de charbon tombe de 120 Mt en 1922 à 62 en 1923 pour remonter à 120 en 1924, c'est en raison de la grève poli […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - Le processus de réunification

  • Écrit par 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 2 708 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Négociations interallemandes »  : […] Les bouleversements intervenus en R.D.A. à la fin de l'année 1989 créaient une dynamique favorable à l'unité allemande. Dès le 28 novembre, le chancelier Helmut Kohl propose dans ses « dix points » une coopération étroite entre les deux États destinée à aboutir à une confédération, puis à une fédération allemande. Le chef du gouvernement à Berlin-Est, le communiste réformateur Hans Modrow, plaide […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - L'économie allemande depuis la réunification

  • Écrit par 
  • Hans BRODERSEN
  •  • 6 018 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La réunification économique, monétaire et sociale de 1990 »  : […] À partir de l'annonce faite au Bundestag par Helmut Kohl, le 28 novembre 1989, de réaliser la réunification des deux Allemagnes en peu d'années, il était prévisible que les événements allaient se précipiter. Sous l'effet de l'ouverture des frontières et de l'apparition des produits de l'Ouest, de l'implosion du système d'échanges des pays communistes, du départ de nombreux Allemands de l'Est pour […] Lire la suite

BISMARCK OTTO VON (1815-1898)

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  •  • 4 859 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La consolidation du Reich »  : […] Dans la Constitution impériale du 16 avril 1871, le Bundesrat semble, à première vue, un rouage au moins aussi essentiel que le Reichstag. Pourtant, l'assemblée élue ne tarde pas à prendre une importance qui en fera le véritable centre de la vie politique du pays. Bien qu'il ne soit pas responsable devant le Reichstag et qu'il possède même le droit de le dissoudre, Bismarck prête attention à l'op […] Lire la suite

CHANGE - Les régimes de change

  • Écrit par 
  • Patrick ARTUS
  •  • 6 878 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une plus grande volatilité des parités »  : […] Un des arguments utilisés pour défendre cette thèse de la plus grande variabilité est douteux : il s'agit d'invoquer le fait que la zone euro et les États-Unis sont des économies assez fermées (les exportations de la zone euro vers le reste du monde hors zone euro représentent 12-13 p. 100 du P.I.B.), donc où les banques centrales se soucient surtout de leurs objectifs intérieurs (croissance régu […] Lire la suite

CHANGE - L'intégration monétaire européenne

  • Écrit par 
  • Christian BORDES
  •  • 14 236 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La prise du pouvoir monétaire par la Bundesbank et l'Europe monétaire en crise »  : […] Un calendrier précis est fixé pour le passage à la monnaie unique. La première étape entre en vigueur le 1 er  juillet 1990 pour s'achever le 1 er  janvier 1994. « Les États membres [y] considèrent leurs politiques économiques comme une question d'intérêt commun et les coordonnent au sein du Conseil [...] . Afin d'assurer une coordination plus étroite des politiques économiques et une convergence […] Lire la suite

DOLLAR

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 11 210 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La volatilité du dollar »  : […] Au début de la phase de flottement des monnaies, de 1973 à 1975, le dollar connaît deux chutes prononcées suivies de remontées à peu près équivalentes. De 1976 à 1978, la chute du dollar est générale contre toutes les monnaies, de 13 à 45 p. 100 respectivement vis-à-vis du franc et du yen. La dépréciation se justifie face à la concurrence de l'Allemagne et du Japon, mais elle est insuffisante pour […] Lire la suite

DUISENBERG WILLEM (1935-2005)

  • Écrit par 
  • Christian de BOISSIEU
  •  • 968 mots

Premier président de la Banque centrale européenne, Willem (« Wim ») Duisenberg appartient à une tradition d'économistes néerlandais appelés aux plus hautes fonctions dans leur pays mais aussi dans les organismes internationaux. Né à Heerrenveen (Pays-Bas) en 1935, il effectue des études d'économie à l'université d'État de Groningue. C'est dans cette université qu'il obtient son doctorat en 1965, […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 1990 : de l'euphorie à la crainte

  • Écrit par 
  • Régis PARANQUE
  •  • 14 988 mots

Dans le chapitre « L'unification allemande »  : […] Le formidable besoin de capitaux ressenti par l'Allemagne pour assurer le développement de sa partie orientale libérée du communisme ainsi que les tensions inflationnistes qui paraissaient devoir inéluctablement en découler ont exercé des influences contradictoires sur l'attitude des marchés à l'égard du mark. Pour les uns, l'Allemagne serait obligée de relever considérablement ses taux pour drai […] Lire la suite

FRANC FRANÇAIS

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 9 668 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le franc dans le serpent monétaire européen (1972-1979) »  : […] L'accélération de l'inflation mondiale s'accentue avec le premier choc pétrolier (dernier trimestre 1973) et se prolonge avec le deuxième (second semestre 1979). L'économie française continue d'augmenter son degré d'ouverture à l'économie internationale qui passe de quelque 20 p. 100 en 1970 à 36 p. 100 en 1981. Globalement, la France, qui réalisait des gains nets sur l'extérieur, subit à partir d […] Lire la suite

HYPERINFLATION ALLEMANDE

  • Écrit par 
  • Francis DEMIER
  •  • 281 mots

L'Allemagne a connu, pendant la Première Guerre mondiale, une forte hausse des prix liée à l'excès d'émission monétaire, aux pénuries, à une offre peu élastique. Mais, à cause d'une grave crise sociale et politique, les prix augmentent beaucoup plus vite à partir de 1919. Pour un indice 100 en 1913, on passe à 218 en 1918, mais à 1 561 en 1920 contre 327 en Grande-Bretagne et 554 en France. L'inf […] Lire la suite

RÉUNIFICATION ALLEMANDE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 272 mots

7 octobre 1989 Quarantième anniversaire de la République démocratique allemande (R.D.A.) 18 octobre 1989 Démission d'Erich Honecker, homme fort du régime est-allemand depuis 1971. 9 novembre 1989 Ouverture du Mur de Berlin. 28 novembre 1989 Plan en dix points d'Helmut Kohl pour unifier l'Allemagne. 18 mars 1990 Premières élections libres en R.D.A. : victoire de la C.D.U, favorable à une unité […] Lire la suite

Les derniers événements

1er-4 janvier 1999 • Union européenne • Succès du lancement de l'euro.

Le 1er, l'euro devient la monnaie officielle de onze pays membres de l'Union européenne – les Quinze moins le Royaume-Uni, la Grèce, la Suède et le Danemark. Les monnaies nationales des Onze restent toutefois en vigueur jusqu'au 1er janvier 2002. Selon [...] Lire la suite

3-31 décembre 1998 • Union européenne • Fixation des taux de conversion des monnaies nationales en euros.

Le 3, les banques centrales des onze pays constituant la zone euro – les membres de l'Union européenne qui doivent adopter une monnaie unique le 1er janvier 1999 – annoncent une baisse concertée de leurs taux directeurs. La France, l'Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique [...] Lire la suite

2-26 août 1993 • C.E.E. • Répercussions de la crise du S.M.E. sur l'Union monétaire et les relations franco-allemandes.

de fluctuation de chaque monnaie autour de son cours pivot au sein duS.M.E.. Il s'agit de la troisième – et de la plus grave – attaque contre le S.M.E., après celles de septembre 1992 et de janvier 1993. Cette mesure, qui autorise implicitement le flottement interne des monnaies au sein du S.M.E., permet [...] Lire la suite

1er-28 février 1990 • Allemagne • Activité diplomatique à propos de la réunification.

. Le 6, le chancelier Helmut Kohl, évoquant la situation « dramatique » de la R.D.A., souhaite l'ouverture rapide de négociations interallemandes sur l'unification monétaire : il propose que le deutsche Mark devienne la monnaie commune des deux États. Le 10, Helmut Kohl est à Moscou, en compagnie [...] Lire la suite

21-22 mars 1983 • C.E.E. • Réajustement monétaire et réunion du Conseil européen

. Afin d'obtenir des Allemands qu'ils fassent l'effort le plus grand, en réévaluant leur monnaie pour obtenir une dévaluation finale du franc de 8 p. 100 par rapport au deutsche Mark, le gouvernement français n'excluait pas une éventuelle sortie de sa monnaie du S.M.E. C'est la troisième dévaluation [...] Lire la suite

2-30 septembre 1981 • France • Mesures économiques et financières

que son montant, porté de 8 à 15 milliards de francs, est couvert le jour même de son lancement. Le 20, pour couper court aux rumeurs de dévaluation du franc et contrecarrer la spéculation à la hausse du deutsche Mark, le gouvernement annonce des mesures destinées à défendre la monnaie française : renforcement [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Georges BLUMBERG, « MARK, monnaie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mark-monnaie/