MORGANATIQUE MARIAGE

L'adjectif morganatique qualifie le présent, ou douaire, fait à une épouse au lendemain des noces, en échange de tout droit sur les biens de son mari, qui lui était refusé en raison de sa condition. Le mariage morganatique est un mariage contracté entre un roi, un prince ou un noble et une femme de rang inférieur.

Bien que reconnu par l'Église comme le seul valable et excluant le remariage, et bien que les enfants qui en étaient issus fussent considérés comme légitimes, le mariage morganatique ne donnait en effet aucun droit, ni à la femme ni aux enfants, tant en ce qui concernait le titre nobiliaire que la succession aux dignités, fiefs ou biens patrimoniaux. Les règles relatives à ce mariage ont trouvé leur origine dans les coutumes germaniques ; elles furent adoptées, par la suite, par les familles royales d'autres pays.

—  Jacqueline BARBIN

Écrit par :

  • : diplômée d'études supérieures, master of law (L.L.M.), États-Unis

Classification

Pour citer l’article

Jacqueline BARBIN, « MORGANATIQUE MARIAGE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mariage-morganatique/