MANUEL II PALÉOLOGUE (1348-1425), empereur d'Orient (1391-1425)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'un des fils de Jean V Paléologue, Manuel fut désigné comme son successeur en 1373, après l'échec de la révolte suscitée par son frère Andronic IV contre son père. Manuel fut couronné empereur associé au trône en septembre 1373 et, en 1379, il aida son père à reprendre Constantinople, dont Andronic s'était emparé en 1376. Dans cette entreprise, Jean V et Manuel avaient bénéficié de l'aide turque et furent ainsi forcés de payer un tribut au sultan et de lui apporter une aide militaire. Manuel fut contraint de vivre à la cour de Bāyazīd Ier comme un vassal soumis ; il y resta jusqu'en 1391, quand il regagna Constantinople à la nouvelle de la mort de son père.

Lorsque les Turcs envahirent la Thessalie et la Morée en 1396, Manuel entreprit un voyage à Milan, à Londres et à Paris pour tenter d'obtenir l'assistance des Occidentaux. Mais la croisade entreprise sous la conduite du roi de Hongrie Sigismond échoua lorsque les Turcs remportèrent la victoire de Nicopolis.

Cependant, à l'est, la victoire de Tamerlan à Ankara en 1402 entraîna la dislocation de l'Empire ottoman. Manuel put négocier un traité de paix en 1403 avec le successeur de Bāyazīd Ier, Mehmet Ier, qui lui restituait Thessalonique et la Morée et mettait fin au paiement du tribut. Ces bonnes relations durèrent jusqu'en 1421, à la mort de Mehmet, date à laquelle Manuel se retira des affaires publiques pour se consacrer à ses activités religieuses et littéraires. Son fils Jean VIII ne respecta pas le lien ténu qui unissait les souverains turcs et byzantins et, en 1421, il soutint un prétendant, Mustafa, contre l'héritier légitime de l'Empire ottoman, Murat II. Ce dernier écrasa la révolte et vint assiéger Constantinople en 1422. Le siège échoua, mais les Turcs envahirent le Péloponnèse en 1423. Après avoir dû signer un traité où il se reconnaissait vassal du sultan, Manuel se retira dans un monastère.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  MANUEL II PALÉOLOGUE (1348-1425), empereur d'Orient (1391-1425)  » est également traité dans :

BYZANCE - L'Empire byzantin

  • Écrit par 
  • José GROSDIDIER DE MATONS
  • , Universalis
  •  • 13 290 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La prise de Constantinople »  : […] À l'avènement de Manuel II (1391), l'Empire était réduit à sa capitale et à la principauté de Morée, dont la prospérité, sous l'intelligent gouvernement de vice-rois héréditaires, contrastait avec la misère de Constantinople. Il est même probable que, sans les Turcs, la Morée grecque aurait été le point de départ d'une nouvelle renaissance byzantine : les ruines de Mistra, sa capitale, sont encor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/byzance-l-empire-byzantin/#i_1581

NICOPOLIS BATAILLE DE (25 sept. 1396)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 422 mots

Victoire de l'armée turque sur l'armée européenne des croisés . Elle marqua la fin des efforts internationaux de grande ampleur pour arrêter l'expansion turque dans les Balkans et en Europe centrale. Quand, en 1395, le sultan ottoman Bayazid I er , qui régna de 1389 à 1402, mit le siège devant Constantinople, l'empereur byzantin Manuel II Paléologue fit appel aux dirigeants européens pour obtenir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-nicopolis/#i_1581

Les derniers événements

9-26 septembre 2006 • Vatican - AllemagneVisite du pape Benoît XVI en Allemagne et polémique sur ses propos relatifs à l'islam.

en 1391 entre l'empereur byzantin Manuel II Paléologue et un érudit persan sur les vérités respectives du christianisme et de l'islam. Évoquant la question de la guerre sainte, dit-il, l'empereur «s'adresse à son interlocuteur d'une manière étonnamment abrupte – abrupte au point d'être [...] Lire la suite

Pour citer l’article

« MANUEL II PALÉOLOGUE (1348-1425) - , empereur d'Orient (1391-1425) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuel-ii-paleologue/