EIGEN MANFRED (1927-2019)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chimiste allemand né le 9 mai 1927 à Bochum, Manfred Eigen suit les cours de physique et de chimie de l'université de Göttingen, qui lui décerne un doctorat en 1951. Assistant de physique et de chimie dans cette université, il rejoint en 1953 l'Institut Max-Planck de chimie-physique, qui vient de s'installer à Göttingen et dont il va devenir directeur en 1957.

Eigen étudie les réactions chimiques très rapides à l'aide des processus de relaxation, en réalisant des appareillages permettant de perturber en un temps très court un système en équilibre, par des changements intenses et brefs, de la température, de la pression ou du champ électrique appliqué aux systèmes liquides, et en étudiant par des méthodes spectroscopiques le retour à l'équilibre du mélange réactionnel ainsi perturbé. Eigen a particulièrement exploré quatre domaines : les réactions ioniques, les réactions de transfert de proton, les processus à plusieurs étapes impliquant des complexes métalliques. Cet équipement et cette stratégie expérimentale sont ensuite utilisés par les biochimistes pour comprendre les processus biologiques complexes d’une réaction enzymatique, en préciser les séquences ainsi que les étapes élémentaires spécifiques. Cette démarche est également appliquée aux changements de conformation des macromolécules. Il a ainsi étudié les mécanismes de transfert de proton dans les acides nucléiques et les enzymes et il a pu proposer deux modèles pour expliquer l'interaction coopérative par laquelle les enzymes se lient à leurs substrats. On doit également à Manfred Eigen d’importantes études sur l’autoreproduction de l’information dans les systèmes biologiques, en particulier concernant les ARN. Cela lui permet de reprendre et développer une théorie sur une origine-évolution du vivant s’enracinant dans un monde à ARN, avant la stabilisation de l’information génétique dans l’ADN.

En 1967, Manfred Eigen partage le prix Nobel de chimie avec Ronald George Wreyford Norrish et George Porter. Il meurt le 6 février 2019 à Göttingen.

—  Georges BRAM, Universalis

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-Sud-XI-Orsay

Classification

Autres références

«  EIGEN MANFRED (1927-2019)  » est également traité dans :

CHIMIE - La chimie aujourd'hui

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 10 832 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Chimie physique »  : […] L'une des grandes orientations traditionnelles – avec les chimies analytique, minérale, organique, industrielle, et la biochimie –, la chimie physique étudie des phénomènes, tels que la réaction chimique, par les méthodes de la physique. Sa création, par Wilhelm Ostwald (1853-1932), date de 1887. Cet organisateur-né, grand scientifique de surcroît, fut allergique, jusqu'en 1902, à la théorie ato […] Lire la suite

Pour citer l’article

Georges BRAM, « EIGEN MANFRED - (1927-2019) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/manfred-eigen/