MADADAYO (Akira Kurosawa)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Réalisé en 1993, Madadayo est né du désir de rendre hommage à un écrivain quelque peu oublié mais profondément admiré par Kurosawa, Hyakken Uchida (1889-1971), maître à penser d'une génération littéraire et lui-même élève du romancier Natsume Sōseki.

Le premier plan du film est une porte fermée : celle d'une salle de classe. La porte s'ouvre et fait apparaître un professeur qui, après trente ans d'enseignement, a décidé, en 1943, de prendre sa retraite pour se consacrer à l'écriture. Ce professeur transpose la personnalité d'Uchida, mais n'est jamais désigné par son nom dans le récit. Ses élèves et anciens élèves, devenus ses amis, estiment qu'il est en « or dur », ou « pur comme l'or », et l'appellent toujours « Sensei », c'est-à-dire « Maître ».

Mais le Sensei de Madadayo – interprété avec un étonnant naturel par Tatsuo Matsumura – est aussi Akira Kurosawa qui, dans le déroulement de la fiction, transpose, consciemment ou non, des souvenirs d'enfance ou de jeunesse. Si le professeur enseigne l'allemand, c'est sans doute parce que le père du cinéaste, professeur de gymnastique, était attiré par la culture germanique. 1943, l'année choisie pour le départ à la retraite, est précisément celle où Kurosawa a réalisé son premier film, La Légende du judo I, après avoir beaucoup appris au contact de cinéastes tels que Yamamoto, Ozu, Mizoguchi ou Naruse. Pour Kurosawa, l'importance d'un Maître est fondamentale dans la vie de tout homme, et il aime citer ce mot de Valéry : « Une chose essentielle a été oubliée dans l'éducation d'aujourd'hui, c'est qu'il est plus important pour les élèves d'apprendre à travers le maître lui-même qu'à travers les différentes matières enseignées. » Déjà Barberousse (1965), trente ans avant Madadayo, soulignait la nécessité de l'apprentissage de la vie au contact d'un Maître, en évoquant le dévouement d'un médecin au grand cœur qui soignait les plus pauvres dans un hôpital du vieux Tōkyō, a [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur ès lettres, diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris, critique de cinéma

Classification

Pour citer l’article

Michel ESTÈVE, « MADADAYO (Akira Kurosawa) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/madadayo/