MA NUIT CHEZ MAUD, film de Éric Rohmer

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En 1969, la Nouvelle Vague est déjà loin. Éric Rohmer (1920-2010), chef de file des « jeunes turcs » des Cahiers du cinéma, a totalement manqué son entrée dans la carrière de réalisateur avec un film très personnel, Le Signe du lion (1962), qui n'est distribué que confidentiellement dans les ciné-clubs. Ancien professeur de lycée, il est contraint de se replier sur la télévision scolaire et réalise des émissions pédagogiques sur de grands écrivains comme Pascal et La Bruyère. Mais il ne renonce pas à la fiction et commence en 1962 à tourner ses premiers Contes moraux en 16 mm avec une caméra d'amateur (La Boulangère de Monceau et La Carrière de Suzanne). Le troisième conte, La Collectionneuse (1967), réalisé avec peu de moyens (une seule prise par plan) mais en couleurs, sur la Côte d'Azur, lui vaut un succès d'estime dans le circuit art et essai, grâce aux charmes de la jeune Haydée Politoff.

Il attend ensuite deux années que l'acteur Jean-Louis Trintignant soit enfin disponible pour lui confier le rôle de l'ingénieur catholique tenté par la belle femme brune et libre qu'incarne Françoise Fabian.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  MA NUIT CHEZ MAUD, Éric Rohmer  » est également traité dans :

PARLANT (CINÉMA) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 3 247 mots

1899 États-Unis. Th e Astor Tramp , « picture song » de Thomas Edison. Bande filmée destinée à être accompagnée d'une chanson chantée en salle (derrière l'écran) par des artistes invités. 1900 France. Présentation par Clément Maurice du Phono-Cinéma-Théâtre à l’'Exposition universelle. Au programme, une scène d' Ham […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parlant-cinema-reperes-chronologiques/#i_37149

ROHMER ÉRIC (1920-2010)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 643 mots

Dans le chapitre « Les « Contes moraux » »  : […] Dans le premier long-métrage de Rohmer, Le Signe du Lion , l'espace règne en maître et l'intrigue pourrait se résumer aux déambulations de Wesselrin dont la dégradation, de l'état de dandy bohème à celui de clochard, n'est que la conséquence de son trajet dans l'espace : usure des vêtements, des chaussures, apparition de la barbe, salissures. Cet itinéraire, physique autant q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eric-rohmer/#i_37149

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel MARIE, « MA NUIT CHEZ MAUD, film de Éric Rohmer », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ma-nuit-chez-maud/