PABLO LUIS DE (1930-    )

Le mérite historique d'avoir le premier fait se rejoindre la musique de la jeune école espagnole et les autres musiques de l'Occident européen revient bien à Luis de Pablo.

Né à Bilbao le 28 janvier 1930, Pablo pense d'abord être juriste. Il passe en 1952 ses examens de droit à Madrid, est employé ensuite à la compagnie Iberia, mais il compose déjà depuis l'âge de quinze ans ; il dit lui-même rompre en 1953 « avec une prétendue tradition musicale espagnole, laquelle — du moins à l'époque où je vis — n'est qu'une tyrannie de la médiocrité et de l'ignorance, née d'une position défensive ». Après des études musicales traditionnelles, Luis de Pablo se tourne vers la musique sérielle, qu'il connaît par l'entremise de l'enseignement de Max Deutsch. Les œuvres théoriques et musicales d'Olivier Messiaen jouent aussi un rôle important dans son évolution. Luis de Pablo fréquente alors les cours d'été de Darmstadt (1959), prend des contacts avec les musiciens de l'avant-garde européenne. Il fonde à son tour, à Madrid, le groupe Tiempo y Música (1959-1964) pour faire connaître la musique contemporaine en Espagne. Lui-même ne reste pas longtemps fixé sur l'écriture sérielle. Il découvre l'aléatoire, en utilise largement le principe dans ses œuvres, fonde en Espagne le groupe Alea (1965-1973) et y introduit la musique électroacoustique. Il enseigne la composition et l'analyse musicale à Buffalo, à Ottawa et à Montréal. Il devient président de la section espagnole de la Société internationale de musique contemporaine en 1981.

Dans le catalogue important de ses créations, il faut retenir, parmi les œuvres qui permettent de suivre les étapes de son évolution : Móvil, pour deux pianos, encore attaché aux principes sériels (1958) ; Radial, pour vingt-quatre instruments (1960), et Polar, pour voix, saxophone, clarinette basse et percussion (1961, révisé en 1999). Ces premières tentatives vers l'aléatoire sont suivies, dans le même esprit, par Glosa, pour voix et instruments (1961), et Prosodia, pour six instruments (1962). La série des Módulos tente de définir les pri [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  PABLO LUIS DE (1930- )  » est également traité dans :

ESPAGNE (Arts et culture) - La musique

  • Écrit par 
  • Luis CAMPODÓNICO, 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 5 636 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Luis de Pablo et la nouvelle musique d’Espagne »  : […] Né en 1930, traducteur des essais d'Anton von Webern et de la biographie de Schönberg par Hans Heinz Stuckenschmidt, Luis de Pablo, le compositeur le plus important de cette génération, part d'un langage encore imprécis (Coral, septuor à vents, 1958) pour tendre à une synthèse personnelle fondée sur l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-arts-et-culture-la-musique/#i_11816

Pour citer l’article

Brigitte MASSIN, « PABLO LUIS DE (1930-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/luis-de-pablo/