LABLACHE LUIGI (1794-1858)

Basse italienne admirée pour sa musicalité et ses talents dramatiques, Luigi Lablache naît le 6 décembre 1794 à Naples.

Il étudie au Conservatorio della Pietà dei Turchini de sa ville natale, où, à l'âge de dix-huit ans, il interprète au Teatro San Carlino un rôle de « bouffe napolitaine » (buffo napoletano) dans La Molinara de Valentino Fioravanti, avant de chanter à Messine, Palerme, Milan – où il débute triomphalement à la Scala en 1821, dans Dandini de La Cenerentola de Rossini –, Rome, Turin, Venise, Vienne... À la Scala, il crée les rôles d'Arnoldo d'Elisa e Claudio de Mercadante (1821) et de Sulemano de L'Esule di Granata de Meyerbeer (1822). En 1830, il triomphe au King's Theater de Londres (Geronimo dans Il matrimonio segreto – Le Mariage secret – de Cimarosa) et au Théâtre-Italien de Paris. Il forme, avec Giulia Grisi (Elvira), Giovanni Battista Rubini (Arturo) et Antonio Tamburini (Riccardo), le prodigieux quatuor vocal qui crée I Puritani de Bellini, où il chante Sir Giorgio (Théâtre-Italien, 24 janvier 1835). Autre quatuor vocal célèbre, celui dit des « Italiens », formé par Lablache (rôle-titre), Grisi (Norina), Giovanni Matteo Mario (Ernesto) et Tamburini (Malatesta), pour lequel Donizetti compose Don Pasquale, créé au Théâtre-Italien le 3 janvier 1843. Parmi ses autres créations figurent le rôle-titre de Marino Faliero de Donizetti (Théâtre-Italien, 12 mars 1835) et Massimiliano de I Masnadieri de Verdi (Her Majesty's Theatre, Londres, 22 juillet 1847). Remarquable Leporello (Don Giovanni de Mozart), Bartolo, Elmiro et Assur (Le Barbier de Séville, Otello et Semiramide de Rossini), Balthazar et Henry VIII (La Favorite et Anna Bolena de Donizetti) et Oroveso (Norma de Bellini), Luigi Lablache est admiré par Franz Schubert, qui écrira des lieder à son intention, ou Richard Wagner. Il meurt le 23 janvier 1858 à Naples. Il a écrit une Méthode complète de chant (Paris, 1840).

—  Universalis

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Classification


Autres références

«  LABLACHE LUIGI (1794-1858)  » est également traité dans :

VOCALE DISTRIBUTION

  • Écrit par 
  • Sophie COMET, 
  • Denis MORRIER
  •  • 5 018 mots

Dans le chapitre « L'élocution »  : […] Barbier de Séville (1816) et de La Cenerentola (1817). Un de ses chanteurs préférés s'est particulièrement distingué dans ce genre de virtuosité : le baryton italien Luigi Lablache. Outre une voix d'une gravité (il descendait jusqu'au mi1 avec aisance), d'une étendue (trois octaves) et d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/distribution-vocale/#i_51046

Pour citer l’article

« LABLACHE LUIGI - (1794-1858) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-lablache/