LOULOU, film de Georg Wilhelm Pabst

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Loulou (Die Büchse der Pandora) passe dans l'histoire « classique » des styles cinématographiques pour illustrer le courant allemand de la Nouvelle Objectivité (« Neue Sächlichkeit »). Venu du théâtre, son réalisateur G. W. Pabst se caractérise par une conception « engagée » de son art, liant autant que faire se peut la recrudescence des crimes et de la dépravation à la violence sociale qui s'exerce sur les plus démunis dans l'Allemagne des années 1920. Ce thème figure déjà dans La Rue sans joie (Die Freudlose Gasse, 1925), avec Greta Garbo, et se retrouve plus clairement encore exposé dans le Journal d'une fille perdue (Trois pages d'un journal/Das Tagebuch eine Verlorenen, 1929), où Pabst dirige à nouveau Louise Brooks. Ingmar Bergman le reprendra un demi-siècle plus tard dans L'Œuf du serpent (The Serpent's Egg, 1979), qui dresse un portrait du Berlin des années 1920 et tisse les mêmes liens en montrant qu'ils font le lit de la « bête » nazie. Mais Loulou n'a pas autant de netteté politique. On nous dit bien que l'héroïne est devenue ce qu'elle est, dangereuse et sans scrupules, « parce qu'elle a passé son enfance à traîner dans les cafés », mais, dans cette adaptation au demeurant assez libre de la pièce de Wedekind, le portrait de femme prend le pas sur la satire sociale.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  LOULOU, Georg Wilhelm Pabst  » est également traité dans :

BROOKS LOUISE (1906-1985)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 341 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La gloire en Europe »  : […] Lorsque Louise Brooks arrive en Allemagne, à l'automne de 1928, elle a vingt-deux ans. Ce n'est ni une grande star hollywoodienne, ni une simple cover-girl, mais une actrice en devenir, une personnalité rebelle qui mène sa vie, sa carrière, ses amours, en toute liberté. Les quatorze films qui précèdent son départ pour l'Europe seraient pour la plupart tombés dans l'oubli sans la célébrité acquise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louise-brooks/#i_37095

PABST GEORG WILHELM (1885-1967)

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 2 038 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Contestation »  : […] Né à Raudnitz en Bohême, Pabst était fils d'employé et aurait dû devenir ingénieur. Mais la passion du théâtre en décida autrement. De 1905 à 1914, il joua et mit en scène en Suisse, en Autriche, en Allemagne et aux États-Unis. Interné en France pendant toute la guerre, il y organisa un théâtre. Revenu à Vienne en 1920, il prend la direction de la Neue Wiener Bühne. Un des pionniers du cinéma all […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-wilhelm-pabst/#i_37095

Pour citer l’article

Laurent JULLIER, « LOULOU, film de Georg Wilhelm Pabst », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/loulou/