GUYTON DE MORVEAU LOUIS BERNARD (1737-1816)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chimiste français né le 4 janvier 1737 à Dijon, Louis Bernard Guyton de Morveau était aussi aéronaute. Il remplit des fonctions dans l'éducation et ses propositions pour réviser la nomenclature chimique contribuèrent à établir la distinction entre élément et composé chimique.

Guyton étudia le droit à Dijon et le pratiqua de 1756 à 1762. Il fut avocat général au parlement de Bourgogne, de 1762 à 1782. En 1782, il se démit de ses fonctions pour se consacrer à la chimie, à laquelle il s'était intéressé dès les années 1760.

Dans les années 1780, il publia plusieurs ouvrages, dont Méthode de nomenclature chimique (1787), dans lequel il tenta de réformer le système de nomenclature chimique. À cette époque, on nommait plus souvent les produits chimiques d'après leur origine, leur apparence, le nom de leur découvreur, ou d'autres qualités arbitraires, que d'après leurs constituants. Guyton proposa que l'on attribue les noms les plus simples aux substances chimiques les plus simples (éléments chimiques) et que les noms des composés chimiques rappellent ceux de leurs constituants. Ces idées furent largement adoptées dans toute l'Europe. Guyton fut l'un des premiers à affirmer que l'acier diffère du fer par la présence de carbone dans sa structure. Il améliora aussi la production de la poudre à canon, et fut le premier à utiliser le chlore et l'acide chlorhydrique comme désinfectants.

Ce fut aussi l'un des premiers aéronautes ; il effectua des vols en 1784. Il contribua à organiser les premières forces aériennes – la Compagnie révolutionnaire d'aérostiers de France –, dont les aéronautes de reconnaissance aidèrent les forces françaises dans plusieurs batailles des années 1790.

Guyton décéda le 2 janvier 1816 à Paris.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  GUYTON DE MORVEAU LOUIS BERNARD (1737-1816)  » est également traité dans :

CHIMIE - La nomenclature chimique

  • Écrit par 
  • Nicole J. MOREAU
  •  • 5 112 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Histoire »  : […] Une analyse historique montre qu'il est difficile de séparer la nomenclature de l'avancée des découvertes en chimie. Des premiers éléments de nomenclature sont apparus très tôt, puisque les mots de matière, substance, élément, atome, apparaissent dès le vi e  siècle avant J.-C. Mais le terme de « gas » n'a été introduit qu'au début du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-la-nomenclature-chimique/#i_9749

LAVOISIER ANTOINE LAURENT (1743-1794)

  • Écrit par 
  • Arthur BIREMBAUT
  •  • 6 967 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La méthode de nomenclature chimique »  : […] Louis-Bernard Guyton de Morveau, avocat général au parlement de Bourgogne de 1762 à 1782, avait appris la chimie dans les livres de P. J. Macquer et s'était fait un nom par le cours de chimie qu'il professait à Dijon, ainsi que par ses découvertes : propriétés désinfectantes du chlore, emploi du blanc de zinc dans la peinture... Chargé par un éditeur de rédiger le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-laurent-lavoisier/#i_9749

PNEUMATIQUE CHIMIE

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 1 052 mots

L'expression chimie pneumatique, loin de désigner une doctrine établie, se rapporte à une période de l'histoire de la chimie, qui prend place dans la seconde moitié du xviii e  siècle. L'étude de divers gaz obligea de renoncer à l'ancienne doctrine, héritée de la scolastique, des quatre éléments, terre, air, eau et feu. La chimie pneumatique – ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-pneumatique/#i_9749

Pour citer l’article

« GUYTON DE MORVEAU LOUIS BERNARD - (1737-1816) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-bernard-guyton-de-morveau/