Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BOUGAINVILLE LOUIS ANTOINE comte de (1729-1811)

Navigateur français. Après des études scientifiques et littéraires, Bougainville débute dans la carrière des armes comme officier de l'armée de terre et participe à la défense du Canada sous les ordres de Montcalm, dont il est l'aide de camp (1756-1760). La paix revenue, il entre dans la marine et est nommé capitaine de vaisseau en 1763. Il tente alors d'établir une colonie dans les îles Malouines (les îles Falkland actuelles), mais doit procéder à son évacuation devant les protestations de l'Espagne (1764-1767).

<em>Voyage autour du monde</em>, Bougainville

Voyage autour du monde, Bougainville

Son principal titre de gloire est d'avoir bouclé le quatorzième tour du monde, le premier réalisé de façon officielle et scientifique par un Français (1766-1769). Son expédition s'inscrit dans le mouvement de découvertes maritimes qui caractérise la seconde moitié du xviiie siècle et dont les objectifs essentiels sont l'exploration du Pacifique, la recherche de l'hypothétique continent austral, ainsi que le désir de conquérir de nouvelles colonies et de nouveaux marchés après les défaites de la guerre de Sept Ans. Parti de Brest le 5 décembre 1766 à bord de la frégate La Boudeuse que rallie la flûte L'Étoile, il franchit le détroit de Magellan, séjourne à Tahiti, dont il fait une description émerveillée (avril 1768), poursuit sa route par les Nouvelles-Hébrides, les atterrages nord de la Nouvelle-Guinée et les Moluques, fait escale à l'île de France (actuellement, l'île Maurice) et achève son périple à Saint-Malo le 16 mars 1769, après avoir doublé le cap de Bonne-Espérance. Son compte rendu de mission (Voyage autour du monde, 1771) connaît un énorme succès et suscite un regain d'intérêt pour les bons sauvages et l'état de nature.

Il poursuit sa carrière maritime et prend part à la guerre d'Indépendance américaine, sous les ordres des comtes d'Estaing et de Grasse (1778-1782). La Révolution en fait un vice-amiral ; mais, devant l'indiscipline qui sévit parmi les équipages de la flotte, il démissionne après avoir refusé le ministère de la Marine en 1792. Arrêté pendant la Terreur, il est libéré par la chute de Robespierre. Bonaparte le comble de dignités : sénateur (1799), grand officier de la Légion d'honneur (1804), comte d'Empire (1808). Sa dernière fonction officielle fut de présider le conseil de guerre qui jugea les responsables du désastre de Trafalgar en 1809.

— Jean-Marcel CHAMPION

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

<em>Voyage autour du monde</em>, Bougainville

Voyage autour du monde, Bougainville

Autres références

  • BOUGAINVILLE À TAHITI

    • Écrit par Sylvain VENAYRE
    • 192 mots
    • 1 média

    Le 5 décembre 1766, Bougainville partait de Brest à bord de la frégate La Boudeuse pour effectuer ce qui allait devenir le quatorzième voyage autour du monde, le premier réalisé de façon officielle et scientifique par un Français. Au-delà du relevé précis des côtes auxquelles il aborda, Bougainville...

  • DÉCOUVERTES GRANDES

    • Écrit par Frédéric MAURO
    • 7 968 mots
    • 14 médias
    ...de relier, par la mer, le Japon à Arkhangelsk et découvre le détroit qui sépare l'Amérique de l'Asie et qui, depuis, porte son nom. Enfin, la seconde moitié du siècle est marquée par les grands voyages de circumnavigation deBougainville (1764-1769), de Cook (1769-1779), de Lapérouse (1785-1788).
  • EXPLORATIONS

    • Écrit par Jean-Louis MIÈGE
    • 13 773 mots
    • 1 média
    Les journaux de l'expédition deBougainville (1766-1769), édités par Étienne Taillemite, illustrent la science et la curiosité des officiers, l'ampleur de la collecte scientifique dans tous les domaines. Ils marquent aussi la conjonction du voyage où l'on se recherche et du voyage où l'on cherche. Ils...
  • GRANDES EXPÉDITIONS SCIENTIFIQUES - (repères chronologiques)

    • Écrit par Patrice BRET
    • 775 mots

    1756 Dans son Histoire des navigations aux terres australes, le président du parlement de Dijon Charles de Brosses engage les souverains à lancer de nouveaux voyages de découverte avec des spécialistes scientifiques (un cartographe, un naturaliste, un astronome) et prône des relations pacifiques...

  • PACIFIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

    • Écrit par Christian HUETZ DE LEMPS
    • 7 286 mots
    • 20 médias
    ...deux siècles après Mendaña. Wallis n'avait précédé dans le Pacifique la première grande tentative française que de quelques mois. Louis Antoine, comte de Bougainville, n'obtint que des résultats scientifiques limités, malgré la découverte de certaines îles des Tuamotu (archipel Dangereux), des îles de la...