LOTHAIRE Ier (795-855) empereur d'Occident (840-855)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils aîné de Louis le Pieux et d'Irmingarde. Dès 814, son père lui confie le gouvernement de la Bavière. En 817, à vingt-deux ans, Lothaire est associé à l'Empire et déclaré seul héritier. Cette décision influera sur toute sa politique. Louis le Pieux, veuf, s'étant remarié avec Judith, dont il a un fils, le futur Charles le Chauve, Lothaire est envoyé en Italie. Il s'installe à Pavie, est sacré empereur par Pascal Ier et soumet la papauté à son autorité (Règlement de 824). La même année, il introduit en Italie les réformes scolaires et prévoit l'établissement de plusieurs centres de culture (capitulaire d'Olonna).

Lothaire Ier (795-855)

Photographie : Lothaire Ier (795-855)

Lothaire Ier, empereur d'Occident (840-855), ornant un reliquaire du XIIe siècle de la chapelle Palatine d'Aix-la-Chapelle. 

Crédits : A. Dagli Orti/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

Bien qu'il ait été choisi comme parrain du jeune Charles, il fait vite figure d'opposant à Judith et à son clan. En Italie, il prépare, en 829, une révolte contre son père, et il y associe ses deux autres frères, Pépin et Louis. Mais l'empereur Louis le Pieux reprend l'initiative en 831 et prévoit un partage de ses États dans lequel le jeune Charles a sa part. En 833, Lothaire se révolte à nouveau, appuyé par une partie du haut clergé et même par le pape Grégoire IV. Louis le Pieux, qui a été abandonné par les siens au « champ du mensonge », en Alsace, doit faire pénitence publique à Soissons. Lothaire apparaît comme le seul détenteur de l'autorité impériale. Mais cette fois son attitude scandalise ses frères et, ayant demandé pardon à son père, il doit retourner en Italie. Après la mort de son frère Pépin, Louis le Pieux et Judith reconsidèrent le partage ; Lothaire est invité à défendre les intérêts de son filleul.

Après la mort de Louis le Pieux, en 840, Lothaire revendique toute la succession et décide d'occuper les parts de Charles et de Louis dit le Germanique. Les deux frères forment une alliance et battent les troupes de Lothaire à Fontenoy-en-Puisaye (juin 841), bataille qui est considérée comme un « jugement de Dieu ». À Strasbourg, les deux frères se prêtent mutuellement serment (842), puis gagnent Aix-la-Chapelle, la capitale de Lothaire. Ce dernier est forcé d'accepter l'idée d'un partage de l'Empire. Après de nombreuses discussions, il est décidé à Verdun, en 843, que Lothaire aura les territoires compris entre les parts de Charles et de Louis allant de la Frise à l'Italie centrale, comprenant les deux capitales d'Aix et de Rome. En tant qu'aîné Lothaire gardait le titre impérial.

800 à 900. Déclin des empires

Vidéo : 800 à 900. Déclin des empires

Pression des Vikings en Europe. Déclin des cités maya d'Amérique centrale et de l'empire huari dans les Andes, de la dynastie tang en Chine, du califat abbaside de Bagdad.Sur tous les continents, le IXe siècle est une période de déclin pour beaucoup des empires en place.En Europe de... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Installé à Aix, Lothaire envoie son fils aîné Louis et son oncle Drogon en Italie. Le pape Serge II sacre Louis roi et souhaite voir les trois frères pratiquer une politique d'entente. Des conférences périodiques sont organisées soit pour coordonner la résistance aux Normands, soit pour susciter des réformes. Les trois frères se rencontrent à Uutz, près de Thionville (oct. 844), à Meersen, près de Maastricht (févr. 847), dans le même endroit en mai 851. Mais cette « politique de confraternité » ne donne pas grands résultats. Lothaire se considère toujours comme le seul détenteur de l'autorité. En 850, il fait couronner son fils Louis empereur. À la fin de sa vie, il se rapproche de Charles le Chauve contre Louis le Germanique. En février 854, Lothaire et Charles concluent à Liège une alliance solennelle et mettent leurs forces en commun pour lutter contre Louis et contre les Normands.

Se sentant malade, Lothaire prépare sa succession entre ses trois fils : Louis, l'empereur, a l'Italie ; Lothaire II, les régions comprises entre Frise et Jura, c'est-à-dire la future Lotharingie ; Charles, le reste. Lothaire Ier se retire au monastère de Prüm, où il meurt à soixante ans.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Lothaire Ier (795-855)

Lothaire Ier (795-855)
Crédits : A. Dagli Orti/ De Agostini/ Getty Images

photographie

800 à 900. Déclin des empires

800 à 900. Déclin des empires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur d'histoire médiévale à l'université de Paris-X

Classification

Autres références

«  LOTHAIRE I er (795-855) empereur d'Occident (840-855)  » est également traité dans :

CAROLINGIENS

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ, 
  • Carol HEITZ
  •  • 12 138 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'apogée »  : […] Les liens qui venaient de se nouer entre la royauté carolingienne et le Saint-Siège s'affermirent encore quand, menacé par les Lombards qui avaient pris Ravenne et marchaient sur Rome, le pape Étienne II vint en 754 en Gaule franque solliciter l'intervention du roi Pépin. Celui-ci s'engagea à porter aide à l'Église romaine ; à la suite de deux campagnes qu'il mena contre les Lombards (755 et 756), […] Lire la suite

LOUIS Ier LE PIEUX ou LE DÉBONNAIRE (778-840) empereur d'Occident (814-840)

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 662 mots

Troisième des fils de Charlemagne et d'Hildegarde, Louis le Pieux fut créé roi d'Aquitaine dès 781 par son père ; il gouverna ce pays jusqu'en 814, assisté d'excellents conseillers, tel saint Benoît d'Aniane. Ses deux frères aînés étant morts avant lui, il était le seul successeur de Charlemagne qui le couronna empereur à Aix-la-Chapelle, en septembre 813. Instruit, considérant l'Église et l'Empir […] Lire la suite

SERMENTS DE STRASBOURG

  • Écrit par 
  • Bernard CERQUIGLINI
  •  • 601 mots

Au soir de la bataille de Fontenoy (juin 841), Lothaire, qui hérite légitimement de son père Louis le Pieux le vaste empire de Charlemagne, est en déroute. Il a été vaincu par son frère Louis le Germanique et par son demi-frère Charles le Chauve, alliés militairement. Pour l'Église, pour les clercs qui entourent les deux jeunes princes, cette victoire est un « jugement de Dieu ». Par la défaite de […] Lire la suite

VERDUN TRAITÉ DE (843)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 237 mots
  •  • 1 média

Signé entre Lothaire  i er , Charles le Chauve et Louis le Germanique, le traité de Verdun règle la succession de leur père, l'empereur Louis  i er le Pieux, qui avait réussi tant bien que mal à maintenir uni, de 814 à 840, le grand Empire que lui avait légué son propre père, Charlemagne. Entre 840 et 843, Lothaire a tenté de s'imposer comme empereur au titre des droits que Louis le Pieux lui ava […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre RICHÉ, « LOTHAIRE Ier (795-855) - empereur d'Occident (840-855) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/lothaire-ier/