Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ABDIAS LIVRE D'

« Abdias » signifie « serviteur de Yahveh ». Le livre qui porte ce nom (Vision d'Abdias dans la version des Septante, Vision d'Obadyah dans la Bible hébraïque) est celui de l'un des douze « petits » prophètes bibliques et le plus court des livres de l'Ancien Testament (21 versets). Il contient un violent oracle contre Édom (versets 1-15), qui s'élargit ensuite en prophétie à teneur apocalyptique : la ruine d'Édom est le signe du jugement de Yahveh contre tous les ennemis de son peuple ; Jérusalem sera la capitale mondiale d'où le Dieu et roi d'Israël gouvernera le monde (versets 16-21). Les sept premiers versets se retrouvent, presque identiques, dans le Livre de Jérémie (xlix, 7-22) : ce problème est encore controversé tout comme celui de l'unité du livre, que l'on peut dater de quelques années avant ~ 450.

Comme les Lamentations, Abdias est l'écho d'un temps désespéré ; après la chute de Juda en ~ 587, Édom a pillé le royaume vaincu. Le ressentiment du prophète est très grand et son nationalisme intempérant rappelle celui de Joël. Sorte de note marginale dans la grande littérature prophétique dont l'universalisme déborde volontiers, ce livre n'en exalte pas moins la puissance et la justice de Yahveh, Dieu d'Israël.

— André PAUL

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )