FEHLING LIQUEUR DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mélange à volumes égaux des deux solutions suivantes : 34,64 g de sulfate de cuivre additionnés de quelques gouttes d'acide sulfurique dilué dans 500 millilitres d'eau, pour la première solution ; 60 grammes de soude additionnés de 173 grammes de tartrate double de sodium et de potassium (sel de Seignette) dans 500 millilitres d'eau, pour la seconde solution.

Le mélange doit être fait immédiatement avant l'usage. On utilise la liqueur de Fehling pour caractériser les aldéhydes aliphatiques (la réaction est moins nette pour les aldéhydes aromatiques), tel le glucose. La réaction provoque la formation d'un précipité d'oxyde cuivreux rouge-brun. On l'utilise aussi pour déterminer la proportion de sucres réducteurs.

—  Dina SURDIN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  FEHLING LIQUEUR DE  » est également traité dans :

ALDÉHYDES ET CÉTONES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 7 354 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Oxydation des aldéhydes et des cétones »  : […] Outre quelques réactions limitées aux aldéhydes, déjà décrites (réaction de Cannizzaro, polymérisation), la propriété qui les différencie fondamentalement des cétones est leur caractère réducteur. Cette spécificité, liée à la présence d'un hydrogène sur le carbone fonctionnel, se manifeste dans leur oxydation facile par des oxydants doux comme le nitrate d'argent ammoniacal (AgOH,(NH 3 ) 2 ) [ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aldehydes-et-cetones/#i_36676

Pour citer l’article

Dina SURDIN, « FEHLING LIQUEUR DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/liqueur-de-fehling/